Cheltenham 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cheltenham 2017

Message par Cyrlight13 le Mer 15 Mar 2017 - 15:24

Bonjour

Petit sujet sur le festival qui a débuté hier, j'avoue ne pas avoir suivi la première journée.
Très grosse impression avec Might Bite aujourd'hui qui a semblé s'envoler...puis s'arrêter, avant de repartir et revenir chercher la victoire, un coeur immense en plus de la classe !
avatar
Cyrlight13

Messages : 1384
Date d'inscription : 22/04/2014
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par Moonage le Jeu 16 Mar 2017 - 8:56

Je loupe tout, je n'ai vu que le grisou Labaik mardi, très sympathique ma foi.
avatar
Moonage

Messages : 6655
Date d'inscription : 18/04/2014
Localisation : Champs de courses

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par Moonage le Jeu 16 Mar 2017 - 15:57

Énorme Un de sceaux !
Alary, bien sauté mais finit loin Crying or Very sad
avatar
Moonage

Messages : 6655
Date d'inscription : 18/04/2014
Localisation : Champs de courses

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par -Flofi- le Jeu 16 Mar 2017 - 21:28

Je vis "Chelt'nham" et mange "Chelt'nham" à fond depuis trois jours, vous vous en doutez bien. Demain, c'est le grand jour avec la Gold Cup en tête d'affiche, j'espère que ça va être immense même s'il manque quelques "têtes de série".
Je prépare un petit débriefing pour ce week-end, à froid, tranquillement. Parce qu'à chaud, ça risque d'être imbuvable. Very Happy
avatar
-Flofi-

Messages : 366
Date d'inscription : 16/11/2014

http://racegoer.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par Moonage le Ven 17 Mar 2017 - 9:09

Pas encore trouvé la version intégrale

avatar
Moonage

Messages : 6655
Date d'inscription : 18/04/2014
Localisation : Champs de courses

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par -Flofi- le Sam 18 Mar 2017 - 20:57

C’est fini! Le plus grand festival de courses d’obstacles au monde s’est conclu hier, vendredi, en ce jour de St Patrick's day où les irlandais en ont profité pour faire une véritable razzia. Dans l’ensemble, on aura tout vu au cours de ces quatre jours de sport. Et tout ressenti, bien sûr. Comme d’habitude.

Commençons par l’épreuve d’ouverture du festival, le Supreme, toujours aussi indissociable de son fameux «roar» en provenance des tribunes alors que les chevaux s’élancent pour un parcours de claies de 3200m. La palme est revenue à l’improbable Labaik. Ce grisou, qui avait pour bonne habitude de toujours rester au poteau au départ des épreuves auxquelles il prenait part, que ce soit en plat ou en obstacles, était passé à deux doigts récemment d’une interdiction totale de se présenter en compétition. Il a su ici s’élancer sur la bonne jambe ce qui a permis à son tout jeune pilote, Jack Kennedy, âgé de dix-sept ans d’obtenir un résultat inespéré pour sa première course sur ce festival. Melon, son second, a un avenir très brillant dans la discipline puisque il n’effectuait que la deuxième sortie de sa carrière sur claies. Enfin, avec Défi du Seuil (qui s’est baladé dans le JCB) et le très perfectible Neon Wolf (deuxième du Neptune) la nouvelle génération de hurdlers s’annonce très prometteuse.  

Que serait-il advenu de Charbel dans l’Arkle s’il n’avait chuté au saut de l’ultime fence ? Ce pensionnaire de Kim Bailey avait fait toute la course en tête et se trompa à la dernière difficulté, laissant les gloires du titre de meilleur novice sur steeple de 3200m au phénomène de Nicky Henderson, Altior, que l’on reverra sans aucun doute dans le Champion Chase 2018. David Bass, jockey du précédent malheureux, trouva juste compensation à son infortune le jour suivant dans le Neptune en décrochant l’épreuve sur Willoughby Court.

A travers le succès de Buveur d’Air dans le Champion Hurdle, et tout au long de ce festival, Nicky Henderson aura une nouvelle fois démontré sa maestria dans l’art de gérer la carrière d’un cheval. Orienté sur les gros en début de saison, Buveur d’Air n’a retrouvé le chemin des claies qu’en février dernier dans une Listed à Sandown. Son second, le «vieux» My Tent Or Yours permet au maître de Seven Barrows de faire le couplé gagnant. «My Tent» ne remportera probablement jamais cette épreuve, mais rares ont été les chevaux a avoir glané trois places de second dans ce championnat (Theatreworld en 1997… et c’est tout).
Le langage populaire connaissait l’expression «c’est un Poulidor». Les puristes des courses hippiques, eux, avaient leur «il a fait une Youmzain», le niveau suprême de Poulidorisme hippique résidant évidemment dans le «il a fait une Shannon Rock». Aux côtés de ces expressions de champs de courses, je propose que l’on intègre désormais «faire une My Tent». Plaisanterie à part, un mot sur Footpad qui réalise une brillante valeur en concluant excellent quatrième, à cinq ans seulement, dans une épreuve trop courte pour lui.

Messire des Obeaux, troisième du Neptune, c’est très bien. Il prouve que sa victoire dans un Groupe I à Newbury en décembre dernier vaut vraiment quelque chose. Sous les mêmes couleurs, L’Ami Serge a été excellent dans le County en prenant la deuxième place, battu seulement par un cheval de niveau Groupe I. Un mot également sur Un Temps Pour Tout qui signe le doublé dans l’Ultima Chase, événement suffisamment rare pour être souligné.

Le RSA fut un spectacle étourdissant. Might Bite (vainqueur moral du dernier Feltham) réalisa un job de démolition «à la Denman» et se présenta en tête dans la ligne droite finale avec une vingtaine de longueurs sur son plus proche poursuivant. L’épreuve ne fut cependant pas aussi facilement pliée puisqu’il se mit à biaiser sur sa droite après le saut de l’ultime obstacle et s’arrêta quasi-net au moment de grimper la bosse finale. Whisper (un futur élément de Gold Cup) lui prit l’avantage jusqu’à ce que le pensionnaire de… Nicky Henderson (oui, encore lui !) se décide à se relancer pour le devancer sur le poteau du plus court des nez. Du talent et un gros moteur, certes, mais un caractère de cochon, ce n’est pas son entraineur qui dira le contraire.

Défaites improbables des invincibles Douvan et Unowhatimeanharry dans leurs épreuves respectives, et c’est très bien comme ça. J’ai personnellement horreur des épreuves courues d’avance. Mention spéciale à Special Tiara qui comme à son habitude a fait le boulot en tête dans le Champion Chase pour décrocher son troisième Groupe I et le plus beau de sa carrière, à l’âge de dix ans.
Dans le World Hurdle, je ne retiendrai pas forcément la victoire de Nichols Canyon qui enlève son huitième Groupe I pour sa deuxième sortie sur 4800m (la plupart ont été gagnés en Irlande, on s’imagine dès lors très bien la valeur de ceux-ci…). Celui qui a crevé l’écran est Lil Rockerfeller, omniprésent depuis le début de saison et signant une prestation pleine de culot à six ans seulement. S’il ne gagne pas deux-trois « vrais » Groupes I de haut niveau d’ici là fin de sa carrière, je pense que je me ferai moine.

Un de Sceaux, dans le Festival Trophy, c’était fort, vraiment très très fort. Tout se déroule à merveille cette année et, chose qui était impensable en début de carrière, le voici vainqueur de Groupe I à Cheltenham sur 4200m. Fantasmons donc sur une participation de sa part dans le prochain King George VI Chase

Enfin, pour finir, la Gold Cup. Aux scénarios improbables viennent les résultats improbables…  Le Potts Sizing John rejoint Imperial Call et réalise l’impensable en doublant Irish Gold Cup et Cheltenham Gold Cup, tout en effectuant un exemple de réussite de contre-emploi puisqu’il n’était que cheval de 3200m il n’y a encore que quelques mois. De plus, il n’était que le premier partant dans ces deux épreuves de Jessica Harrington, son entraîneur, et la première monte dans cette course de son jockey Robbie Power. Troisième de Supreme, deuxième d’Arkle, le voici se révélant sur longues distances. Avant le coup, je me méfiais comme de la peste de Minella Rocco qui me rappelle beaucoup le regretté Synchronised (parfois maladroit dans ses sauts, mais hargneux et accrocheur comme pas possible et doté d’une tenue sans fond). Deuxième, c’est (presque) parfait. Pour Cue Card, encore une fois la Gold Cup se refuse à lui puisqu’il chute au même endroit que l’an passé. Je n’ai cependant pas eu l’impression de le voir dans un grand jour. Encore une fois, Djakadam se place dans cette épreuve après ses deux places de second acquises au cours des deux dernières éditions. Ce ne sera très certainement pas lui qui rapportera cette élusive Gold Cup à Willie Mullins.

« Impensable », « improbable », « irréalisable », « étourdissant », me suis-je exprimé en ces termes. Mais tout ça résume parfaitement le spectacle offert sur l’hippodrome du Gloucester, Cheltenham, haut-lieu de l’événement-phare d’une saison de courses hippiques. Bravo aux organisateurs, bravo à la comm’, bravo aux personnes qui gravitent autour de l’organisation de cet événement. Bravo également aux entraîneurs, aux jockeys, aux chevaux. Ce festival était juste encore une fois immense. En élevant les courses hippiques au statut de religion d’Etat durant quatre jours, les anglais font vraiment très fort. Nos dirigeants feraient mieux de s’en inspirer plutôt que de faire… n’importe quoi.

Maintenant, vivement Aintree.
avatar
-Flofi-

Messages : 366
Date d'inscription : 16/11/2014

http://racegoer.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par Moonage le Sam 18 Mar 2017 - 21:29

Wow, merci pour ce super debriefing Flo !
avatar
Moonage

Messages : 6655
Date d'inscription : 18/04/2014
Localisation : Champs de courses

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par frontside le Dim 19 Mar 2017 - 9:04

Vraiment chapeau pour cet article , parceque c'est bien la de niveau "presse specialisée" ( voire mieux ) ce que tu as fait , tout y est , l'ambiance generale et les details course par course .
As tu deja pensé a proposer au Turf ( par exemple ) d'editer un de tes "billets" , comme etant celui d'un passionné de courses au galop ?

Pour ma part , a cause du travail , j'ai suivi cette edition de Cheltenham en alternance . J'y avais un interet avec un petit fils de notre Alba Terra elevée a la maison .
Entrainé par Nicky Henderson , qui voyait en lui un tres bon cheval d'avenir duquel il n'avait pas encore "gratté la surface" , il etait engagé dans le Neptune pour la 6eme course de sa carriere apres 2 courses de rentrée ,2eme de Listed et 2eme de Gr3 derriere Brain Power .
Pourtant tres bon sauteur , CONSUL DE THAIX , s'est trompé a la 5eme , il ne s'en relevera pas et nous quitte sur un sentiment de non achevé ..... Je connais la peine de certaines personnes de son entourage et je m'y associe . La victoire de sa soeur BAGATELLE DE THAIX hier a Auteuil dans le Fernand ROY est une bien maigre consolation .

A noter que le jockey de CONSUL , Mark WALSH a été profondement touché dans cette chute puisqu'il n'a pas pu finir le festival avec toutes ses montes prevues pour les chevaux de JP McMANUS . Victime d'une bonne fracture a la jambe on le verra de retour dans a peu pres 2 mois .
avatar
frontside

Messages : 720
Date d'inscription : 12/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par -Flofi- le Jeu 6 Avr 2017 - 23:10

Je tapote en ce moment pour Liverpool et son festival d'Aintree et suite au visionnage de l'Aintree Hurdle je poste ceci pour vous signaler que My Tent Or Yours (que vous connaissez tous hein, vous avez suivi... Laughing ) a encore et une nouvelle fois... fini deuxième. Je n'ai franchement encore jamais vu cela chez un cheval. Very Happy
avatar
-Flofi-

Messages : 366
Date d'inscription : 16/11/2014

http://racegoer.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par frontside le Ven 7 Avr 2017 - 0:02

-Flofi- a écrit: Je n'ai franchement encore jamais vu cela chez un cheval. Very Happy

Tu ne connais pas Shannon Rock ?????? Laughing Laughing Laughing Wink
avatar
frontside

Messages : 720
Date d'inscription : 12/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par -Flofi- le Ven 7 Avr 2017 - 9:38

Une référence chez nous, évidemment.

My Tent, c'est six fois deuxième de Groupe I. Et de vrais Groupes I. Pas de pauvres compétitions de pacotille perdues en Irlande. Je l'admire.
avatar
-Flofi-

Messages : 366
Date d'inscription : 16/11/2014

http://racegoer.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par Moonage le Ven 7 Avr 2017 - 18:57

Bon bah j'ai rien vu mais Ultragold a gagné à Aintree ! Very Happy
avatar
Moonage

Messages : 6655
Date d'inscription : 18/04/2014
Localisation : Champs de courses

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par frontside le Sam 8 Avr 2017 - 17:50



Pas de discussion possible , au dessus du lot toute la ligne droite .....
avatar
frontside

Messages : 720
Date d'inscription : 12/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par -Flofi- le Dim 9 Avr 2017 - 21:31

Qu'on ne vienne pas me dire que le Grand National est une boucherie.
Je suis dépité de lire tant de critiques négatives sur le net sur une épreuve qui, édition après édition, se déroule de mieux en mieux et ne s'est probablement jamais aussi bien déroulé.
avatar
-Flofi-

Messages : 366
Date d'inscription : 16/11/2014

http://racegoer.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par Moonage le Dim 9 Avr 2017 - 21:50

Cette course est précédée d'une très longue réputation à laquelle moi-même j'ai adhéré durant des années.
Mais j'ai aussi admis les remarquables efforts qui ont été faits depuis quelques années et l'année dernière, je l'avais regardée -presque-sereinement. Il faudra du temps avant que les esprits changent car il faut bien admettre que pendant très longtemps, cette course était épouvantable à regarder. J'ai à peine vu celui de cette année, mais quelqu'un peut me renseigner sur ce qu'a fait La Vaticane ? je j'adorais.
avatar
Moonage

Messages : 6655
Date d'inscription : 18/04/2014
Localisation : Champs de courses

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par -Flofi- le Dim 9 Avr 2017 - 22:01

Moonage a écrit:J'ai à peine vu celui de cette année, mais quelqu'un peut me renseigner sur ce qu'a fait La Vaticane ? je j'adorais.

Quinzième.
Sans avoir des références au-delà de 3 miles, c'est une prestation honorable.
Devant, c'est quand même des machines de grand fond ultra-expérimentées...
avatar
-Flofi-

Messages : 366
Date d'inscription : 16/11/2014

http://racegoer.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par Moonage le Dim 9 Avr 2017 - 22:19

Donc elle a fini le parcours, ce qui effectivement est déjà une perf très honorable (pour moi) Very Happy
merci !
avatar
Moonage

Messages : 6655
Date d'inscription : 18/04/2014
Localisation : Champs de courses

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par -Flofi- le Lun 10 Avr 2017 - 22:29

One For Arthur



En Angleterre, la saison des festivals bat son plein. Trois semaines après «The Festival» et en attendant Punchestown qui demeure la dernière étape du triptyque printanier de l'autre côté de la mer d'Irlande, place à l'«autre», le «petit frère» de la grande fête de l'obstacle anglais qu'il est inutile de nommer ici. Si ce dernier respire le classicisme absolu en son théâtre des rêves, Aintree, lui, dégage des effluves de rock'n roll en abondance. A Liverpool, la scène de l'obstacle est brute, franche et directe, sans fioritures. Ça galope, ça saute, ça va vite, ça roule. Pas de bosse finale, pas de toboggans, pas de changements de rythme. Ici, les parcours étant plats, il faut savoir battre la mesure, tenir un rythme, et le maintenir longtemps. Une affaire de spécialistes, en somme. Les purs, eux, parviennent à vaincre dans les deux festivals. Voire même dans les trois, mais c'est une autre affaire.
Rendez-vous donc à «L'pool» pour le Festival d'Aintree, sorte d'opéra-rock hippique articulé et monté de toutes pièces autour d'un morceau majeur, le Grand National.



L'épreuve d'ouverture du festival, le Manifesto, a été décrochée par le prometteur Flying Angel qui se venge de ses malheurs du dernier JLT. Ce protégé de Nigel Twiston-Davies devance Cloudy Dream, déjà deuxième de l'Arkle. Ces deux novice-chasers feront face aux vieux dès l'an prochain avec des ambitions certaines.
Défi du Seuil effectue le doublé Triumph Hurdle - Juvenile Hurdle mais telle une rockstar éthérée il ne s'est probablement pas montré sous son meilleur jour. Il rejoint par la même occasion Detroit City, Katchit et Zarkandar récents auteurs de ce doublé qui n'est pas des plus évidents à réaliser pour un jeune quatre ans. La prestation de son second, Divin Bere, a été excellente. Vu à bon niveau chez les trois ans l'an dernier sur la Butte Mortemart puis récent deuxième du dernier Fred Winter en étant battu du minimum, sa progression sera intéressante à suivre en vue des joutes de la saison prochaine.
L'important Bowl Chase sert souvent de consolante aux vaincus des grosses épreuves de la saison. Un alléchant «Fab... Three» équin composé de Cue Card, Silviniaco Conti (quinze Groupe I à eux deux...) et du toujours aussi somptueux Smad «Pégase» Place se dégageait avant le départ. Cela était sans compter sur la présence de l'étonnant Tea For Two, monté par sa fidèle Lizzie Kelly, qui parvint suite à un formidable duel avec le pensionnaire de Colin Tizzard a lui résister dans les derniers hectomètres pour franchir le poteau d'arrivée en lauréat. La joie fut intense au passage du poteau, Lizzie lui tombant amoureusement sur l'encolure, en larmes, sitôt la ligne d'arrivée franchie. L'émotion a évidemment été amplifiée suite à leurs malheurs de la dernière Gold Cup où tous les deux chutèrent... au deuxième fence du parcours.
Saluons également la carrière d'un artiste de talent du nom de Silviniaco Conti qui foulait là pour la dernière fois les planches herbeuses d'un hippodrome. Il ne lui aura manqué qu'un sacre dans la Gold Cup. Nul doute que ses groupies sont en peine à l'heure actuelle.
Le «Champion-hurdler» Buveur d'Air aura définitivement levé les doutes dans l'Aintree Hurdle quant au nom du meilleur élément à l'heure actuelle sur la filière du 2m sur claies. Son succès ici fut imparable et incontestable. Quant à la mascotte, «My Tent», il remplit parfaitement son objectif en décrochant sa désormais habituelle deuxième place.
Nettement battu et complètement pris de vitesse dans le sprint-roi de Cheltenham, Yanworth enlève le Liverpool Hurdle sur 4800m. Side-project de reconversion réussi pour le formidable arrangeur qu'est Alan King.
En pur soliste, Fox Norton nous a offert un numéro magistral dans le Melling Chase. Ce jeune cheval doté d'une grande classe est en pleine évolution et s'il venait à parfaire sa technique, d'autres démonstrations lui sont promises à l'avenir.
Le jeune punk au caractère de diva de Nicky Henderson Might Bite aura devancé son inséparable compagnon d'écurie Whisper dans un Mildmay éblouissant. Tous deux sont de purs chevaux de Gold Cup, surtout le second nommé malgré une qualité de saut parfois un poil hasardeuse. Nous les reverrons l'an prochain au plus haut niveau. A priori, objectif King George VI pour le premier, Hennessy Gold Cup pour le second. Rien de moins.


Côté réussite humaine, deux hommes en parfait accord ont écrasé le meeting, Robbie Power et Colin Tizzard. Suite à son succès dans la dernière Gold Cup en selle sur Sizing John, le premier nommé a décroché le rôle de jockey numéro un pour les propriétaires Alan et Ann Potts. Cela lui a tout simplement permis d'empocher trois nouveaux Groupes I (Pingshou dans le Top, Fox Norton dans le Melling, Finian's Oscar dans le Mersey) pour le compte de Colin Tizzard. Ce dernier rajoute le Topham Chase avec Ultragold en bonus-track à ce formidable EP en offrant au jeune Harry Cobden, 18 ans, un souvenir inoubliable.

Pour finir, terminons avec l’œuvre principal de ce festival. Le Grand National est une épreuve comme il n'en existe pas ailleurs à travers le monde. Visionnée en direct-live par près de six cent millions de personnes, ce sont également des centaines de milliers de spectateurs qui s'improvisent turfistes le temps de quelques minutes en enregistrant leur seul et unique pari hippique de l'année. Inutile d'y comprendre quoi que ce soit, surtout du point de vue du passionné français. Au moment du départ du National, c'est le cœur de toute une nation hippique qui fait vibrer les tribunes de l'hippodrome du Merseyside. Les «bpm» étant dictés par le rythme du martèlement des sabots des quarante héros lorsqu'ils s'élancent pour le défi majeur de leur carrière, en route pour le saut du premier fence qui en appellera tant d'autres.
Comparativement à la Gold Cup de Cheltenham qui sacre le meilleur cheval du peloton à valeur de poids égale, le Grand National demeure une épreuve de type handicap où, dès lors, tout peut arriver. Rares sont les protagonistes du «Blue Riband» a avoir relevé le défi de cette épreuve-marathon. Pour cause, courir sept kilomètres sous une montagne de plomb n'est pas une sinécure. Pour ne pas dire un défi insensé. Arkle n'y a pas eu droit, les fences de l'époque étaient jugés trop «monstrueux». Best Mate n'avait pas besoin de cela. Tout comme Kauto Star qui de toute évidence n'aurait jamais tenu la distance. Nombreuses ont cependant été les surprises à l'issue de ces quasi-sept kilomètres de course.
De part sa distance, ses trente fences d'épicéas de Lake District, ses physionomies de courses (combien de chevaux étaient au canter lors du deuxième passage de Becher's Brook avant de s'effondrer au moment de traverser Melling Road...), ses scénarios improbables ou encore son histoire, le Grand National est une institution du sport hippique, un moment de sport unique en son genre, qui, nous ne l'espérons probablement pas tous, traversera le temps et résistera aux épreuves et mouvements de pression divers dont il doit faire face à chaque édition en dépit des nombreuses modifications apportées depuis quelques saisons par le comité d'organisation afin de rendre cette épreuve toujours plus saine et toujours plus sûre.
Cette année, la course a de nouveau apporté son lot de surprises. Sous la bienveillance d'éventuels dieux de la discipline désireux de conserver leur monument, l'épreuve fut fluide d'un bout à l'autre du parcours en dépit des chutes habituelles (oui, dans la discipline de l'obstacle, les chevaux peuvent chuter...) qui se sont fort heureusement avérées être sans conséquence. La victoire est revenue au valeureux One For Arthur. Celui-ci décroche son statut de «National-winner» et accède désormais à l'immortalité. «Arthur», comme le surnomment désormais les médias généralistes britons qui n'en n'avaient que faire avant l'épreuve, offre une victoire inespérée à la petite écurie de l'écossaise Lucinda Russell. Dotée d'un maigre effectif, cette dernière n'a pu être représentée le mois dernier dans la vitrine de l'obstacle anglais, à Cheltenham. Il s'agit de la première victoire pour le pays du chardon depuis Rubstic en 1979. A cela s'ajoute un triomphe inattendu pour son modeste jockey, Derek Fox, 61ème au classement des jockeys, dont la qualité de la monte dans l'épreuve ne reflète pas cette position dans la hiérarchie des jockeys d'obstacle. Le tout pour une première participation et après s'être brisé un poignet et une clavicule il y a quatre semaines. Rien de plus. Le résultat paraissait avant coup improbable? Le National l'a apporté. Et longue vie au National.
avatar
-Flofi-

Messages : 366
Date d'inscription : 16/11/2014

http://racegoer.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par -Flofi- le Lun 10 Avr 2017 - 22:43

Désolé pour la taille de police pourrie que je n'arrive pas à régler.
avatar
-Flofi-

Messages : 366
Date d'inscription : 16/11/2014

http://racegoer.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cheltenham 2017

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum