A quoi jouent les hommes

Aller en bas

A quoi jouent les hommes

Message par pie-loup le Sam 30 Déc 2017 - 21:45

Je me suis lancé dans la lecture du roman de Christophe Donner, publié en 2012, intitulé À quoi jouent les hommes. Il est question, entre autres, de l'histoire de Joseph Oller, créateur du pari mutuel hippique. A cette occasion, je vais commencer une série de billets sur certains points de l'histoire des courses abordés par Donner(ex: les courses sous Louis XVI, la création du Jockey-club...) avant de vous livrer mes impressions finales sur le livre une fois terminé.
Si l'un de vous a déjà lu ce roman, qu'il n'hésite pas à laisser un commentaire ! Il sera lu avec plaisir !  Very Happy

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi jouent les hommes

Message par pie-loup le Dim 31 Déc 2017 - 19:36

Je tiens d'abord à corriger une erreur: le journaliste du Figaro que j'ai si souvent cité dans mes chroniques du topic BNF s'appelait Robert Milton... sauf qu'il s'agissait d'un pseudonyme ! En effet, je devrais plutot parler d'Albert de Saint-Albin, dont le nom apparait plusieurs fois dans le roman de Donner. Visiblement, il n'était pas un chaud partisan de la maison Oller !  Very Happy
Saint-Albin, en plus de ses activités de chroniqueur hippique et de rédacteur en chef au Figaro, a popularisé l'escrime, fut l'auteur de nombreuses pièces d'opéra bouffe ou encore chansonnier.
Mort en 1901, sa sépulture est toujours visible au cimetière Montmartre.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi jouent les hommes

Message par pie-loup le Dim 7 Jan 2018 - 16:00

Parmi les autres personnages évoqués par Donner dans son roman, il y a celui du dramaturge et journaliste sportif Léon Pournin. On ne connait quasiment rien de sa jeunesse et c'est à 21 ans, en 1862, qu'il se fait connaître avec la pièce en 5 actes Les Nuits de la place Royale.
Après cette collaboration avec Émile Richebourg, il vivra de sa plume une dizaine d'années avant de se reconvertir, à la fin des années 1870, dans le journalisme hippique. C'est cette partie de sa carrière, pleine de controverses, qui est narrée dans le détail dans le livre. Après l'arrêt de ses publications en 1886, il tentera plusieurs fois de remonter ses pièces au théâtre mais sans grand succès et c'est dans l'anonymat qu'il s'est éteint en 1903 à l'âge de 62 ans. Depuis, seul le Passeur du Louvre a fait l'objet d'une adaptation sur scène en 1909. Par ailleurs, les Compagnons  de la Marjolaine, son principal succés, a fait l'objet d'une réédition.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi jouent les hommes

Message par pie-loup le Lun 15 Jan 2018 - 1:08

Je poursuis la série de chroniques autour du roman A quoi jouent les hommes.
Parmi les activités de Joseph Oller, il y avait le spectacle. En tant que propriétaire du Moulin Rouge, il a fait débuter de nombreuses danseuses dont une certaine Agustina Otero Iglesias, mieux connue sous le nom de la Belle Otero.
Fille d'une danseuse de rue et d'un officier grec, Otero, née en Galice, fut violée à l'âge de 11 ans lors d'une fête villageoise. Très vite, elle dut se prostituer sous la pression d'un de ses amants. Plus tard, elle commencera à se produire dans de petits cabarets. C'est lors de sa rencontre avec un banquier, Furtia, qu'elle va découvrir la vie mondaine. C'est lui qui va la présenter à Joseph Oller. Ce dernier va trouver le surnom qui va faire la notoriété de la cocotte: "la Belle Otero". En 1898, elle devint la première star du cinéma en tournant pour l'opérateur Félix Mesguich. Par la suite, elle va entretenir une amitié avec Colette, elle aussi danseuse dans sa jeunesse. Parmi ses conquêtes: un Shah d'Iran, un prince héritier d'Angleterre, le roi Leopold II de Belgique, des aristocrates russes, des écrivains ou encore des ministres.
A 47 ans, elle cesse toute activité et s'installa à Nice. Elle dilapida sa fortune au casino si bien qu'elle finit sa vie dans la pauvreté. Le directeur de la société des bains de mer de Monaco(dont il est question dans le roman de Donner lors du périple européen d'Oller) lui versera une pension jusqu'à la fin de ses jours, en 1965. Elle avait 96 ans.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi jouent les hommes

Message par pie-loup le Mar 23 Jan 2018 - 23:41

Joseph Oller avait de nombreux adversaires, à commencer par le prince de Sagan. Longtemps président de la société anonyme des courses d'obstacles, en rupture avec le Jockey-club, grand ami d'Albert de Saint-Albin(il en est largement question dans le livre), il fut surtout l'une des figures marquantes de la haute société parisienne de la seconde moitié du XIXe siècle. 
Il a même été une source d'inspiration pour Marcel Proust pour créer l'un des personnages d' A la recherche du temps perdu.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi jouent les hommes

Message par pie-loup le Dim 15 Avr 2018 - 15:55

Pour ceux que ça intéresse, je reprendrais cette série de textes autour du livre de Donner dans les prochains jours.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi jouent les hommes

Message par Moonage le Dim 15 Avr 2018 - 17:33

Je lis je lis, et j'en profite pour te remercier de ce sujet Smile
avatar
Moonage

Messages : 7645
Date d'inscription : 18/04/2014
Localisation : Champs de courses

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi jouent les hommes

Message par pie-loup le Dim 22 Avr 2018 - 0:49

Il y a quelques mois, j'ai évoqué le long périple européen de Joseph Oller, périple qui l'a conduit jusqu'à la villa de François Blanc, le directeur de la société des bains de mer de Monaco.
Oller essaya de convaincre François Blanc de construire un hippodrome à Monaco pour créer un divertissement dans une cité qui en avait bien besoin. Blanc ne l'entendit pas de cette oreille, privilégiant les joies du casino aux charmes des courses... charmes qui ne laissaient pas insensibles Marie, l'épouse de François Blanc, et leur jeune enfant juché sur son cheval de bois! Blanc voyait d'un mauvais œil le voisinage des bookmakers mais Oller lui opposa, en vain, son concept de pari mutuel. Blanc, fils de percepteur, ouvrit son premier cercle de jeu avec son frère jumeau à 16 ans. Il était devenu le roi du jeu sur le Rocher monégasque et n'entendait rien partager du tout.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi jouent les hommes

Message par pie-loup le Dim 29 Avr 2018 - 23:23

Parmi les opposants au pari mutuel figurait un certain baron de la Rochette. Président de la Société d'encouragement(chargée de la gestion de l'hippodrome de Longchamp), il doutait de la faculté de l'obstacle d'améliorer la race chevaline(mission première de la société d'encouragement).
Par ailleurs, le baron de la Rochette fut un homme politique, de tendance monarchiste légitimiste. Il fut député de la 2ème circonscription de Saint-Nazaire, succédant à son frère décédé en 1879.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi jouent les hommes

Message par pie-loup le Dim 13 Mai 2018 - 23:28

Je vais consacrer plusieurs billets à la vie du rival d'Oller, Albert Chauvin.
Fils de sous-préfet, il quitte la Bretagne pour la Russie sitôt le bac en poche pour y importer la mode française. 2 ans plus tard, sa fortune faite, il rejoint Paris et découvre les courses hippiques le jour du Grand Prix. Ce jour-là, il comprit dans quel domaine il allait conquérir la capitale: celui des paris hippiques...

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi jouent les hommes

Message par pie-loup le Dim 20 Mai 2018 - 23:40

Albert Chauvin choisit alors de s'associer à la maison Oller afin d'indusrialiser le dispositif du mutuel. Il s'efforça également de jouer de ses relations politiques pour faire avancer la cause du mutuel parmi les candidats aux élections législatives de 1885. Mais le résultat des élections aboutit au triomphe d'Henri Rochefort, candidat acquis aux bookmakers hostiles au pari mutuel.
Chauvin tenta alors une autre méthode pour arriver à ses fins: noyauter la presse populaire.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: A quoi jouent les hommes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum