BNF et courses de galop

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Lun 14 Déc 2015 - 13:24

Je vous propose un retour sur le prix du Moulin de Longchamp 2008.
Certains d'entre vous se souviennent certainement de cette course car elle fut l'une des "prises de guerre" de Goldikova. Goldikova n'était pas parvenue à s'imposer au printemps(2ème de la Poule d'Essai, 3ème du prix de Diane) mais elle avait dominé ses adversaires dans les prix Chloé et Rothschild.
Parmi ces adversaires, Natagora, lauréate des 1000 Guinées, était en attente d'une première victoire sur le sol français. Sageburg, vainqueur du prix d'Ispahan, était à surveiller comme le lait sur le feu mais les deux principaux favoris étaient Darjina(Moulin de Longchamp 2007, Poule d'Essai 2007, Astarté 2007) et Henrythenavigator(2000 Guinées, 2000 Guinées irlandaises, Saint James's Palace, Sussex stakes)
Les leaders de la course, Sarissa et Pas Seule, ont maintenu un rythme soutenu. Les concurrents les plus attendus de l'épreuve ont pris le train en marche... sauf Henrythenavigator, totalement dominé dès la fausse ligne droite. A l'issue d'un joli final, c'est finalement Goldikova qui prend le dessus sur Darjina et Paco Boy. Ce dernier, contrôlé positif, fut disqualifié au profit d Sageburg.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Lun 21 Déc 2015 - 11:22

A présent, retour sur le prix de l'Abbaye de Longchamp 1998!
De nombreux partants au départ mais quelques uns se dégagent de la masse: Chargé d'Affaires(vainqueur du prix Morny et fils de Kendor), Lochangel et Sainte Marine(les deux premiers du Nunthorpe Stakes)
Sainte Marine termina finalement troisième de la course, derrière le vainqueur, My Best Valentine, et Averti.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Sam 26 Déc 2015 - 22:22

Sans nul doute l'un des grands souvenirs de bon nombre de forumeurs ici... le prix Marcel Boussac 2007!
2 des concurrentes étaient supplémentées: Zarkava et Queen of Naples
C'est la première d'entre elles qui s'imposa en laissant une impression dont chacun d'entre vous peut s'en souvenir. La course fut animée dans un premier temps par Conference Call et Mad About You. Soudain, à mi-ligne droite, Zarkava démarra de façon époustouflante et n'eut aucun mal à dépasser les deux chevaux de tête qui se contentèrent des places d'honneur.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par Moonage le Sam 26 Déc 2015 - 23:18

La course à partir de 3'50 avec le fameux saut de l'ombre à 6'13

avatar
Moonage

Messages : 7645
Date d'inscription : 18/04/2014
Localisation : Champs de courses

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Dim 3 Jan 2016 - 10:59

Je m'appuie de nouveau sur le site du Cheval Bleu(bien obligé pour traiter des courses plus récentes) pour revenir sur le prix Ferdinand Dufaure 2007, disputé sous une forte pluie. 2 concurrents retenaient plus particulièrement l'attention: Lucky du Berlais, vainqueur du prix Jean Stern, et Remember Rose, lauréat du prix Congress.
Le terrain lourd avantagea Remember Rose qui devança Master Minded et Mildon tandis que Lucky du Berlais se "noyait" en milieu de peloton.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Sam 9 Jan 2016 - 9:16

Une petite brève consacrée au Critérium de Saint-Cloud 2013, avec des concurrents qui devraient vous rappeler quelque chose Smile
L'un d'entre eux constituait l'épouvantail de l'épreuve: Mekong River, invaincu jusqu'alors.
Pourtant, à l'arrivée, Prince Gibraltar s'imposa de près de 5 longueurs devant Béréni Ka et Hartnell.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Sam 16 Jan 2016 - 10:40

Il s'agit de l'ultime récit de course de ce topic. J'ai souhaité me concentrer sur les courses de groupe 1 mais il faut reconnaître que je me suis éloigné du concept de départ à savoir les perles des archives de la BNF car bon nombre de courses importantes en France ont été créées après la seconde guerre mondiale. Dans quelques temps, ce topic sera alimenté par des anecdotes sur le monde des courses d' il y a plus d'un siècle. Le week-end prochain, je réveillerais le topic "malle aux souvenirs"! Smile

Pour cette dernière chronique de course, je reviens sur le Critérium International 2002. Bien sûr, il ne s'agit pas de trot mais de galop à Saint-Cloud. 2 poulains sortent du lot: Dalakhani, vainqueur du prix des Chênes, et Songlark, lauréat du prix Thomas Bryon.
Finalement, Dalakhani reste invaincu en remportant le Critérium International, laissant une belle impression visuelle, devant Chevalier.
Ce ne sera pas la dernière victoire de Dalakhani...

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Dim 24 Jan 2016 - 14:57

Je crois que je patienterais jusqu'à la mise en ligne du nouveau site de Courses et élevage, le site web de la BNF ne montre plus que 4 numéros du Fig' en guise d'archives! No

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Sam 13 Fév 2016 - 22:07

Ouffffff j'ai retrouvé ma page d'archives de la BNF!
J'en profite pour vous livrer la première "anecdote des temps anciens"! En 1936, le Figaro consacrait un article à ce qui allait devenir pour plusieurs décennies un véritable rituel: le Sweepstake national du Grand prix de Paris! Un tirage au sort était organisé pour attribuer les numéros de corde, chaque billet de loterie était associé à un numéro. L'heureux titulaire du billet gagnant décrochait le gros lot.
Cette année là, le montant de la cagnotte s'élevait à 105 millions de francs soit 325000 francs la seconde(selon les calculs du chroniqueur hippique du quotidien).
Par ailleurs, un tirage de consolation était aussi organisé avec 75 millions de francs en jeu.

Ce mode de financement des allocations des grandes courses, en association avec la Loterie Nationale, s'étendit à l'après-guerre à d'autres courses comme le Prix de l'Arc de Triomphe. avant de laisser la place au sponsoring à la fin des années 1970.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Dim 10 Avr 2016 - 12:08

Si vous avez pu écouter Radio Balances vendredi, vous avez peut-être pu l'entendre rappeler qu'historiquement, les courses d'obstacle étaient disputées par des militaires sur des chevaux également utilisés sur le front en période de guerre.
Certaines épreuves du calendrier furent même créées spécialement pour les officiers, tels que le prix de France à Auteuil, créé en 1801. En 1895, le chroniqueur du Figaro, Robert Millon, rappelait en tête d'article l'historique de cette course de début d'été. Ces courses n'étaient pas vraiment du goût du ministre de la guerre (ancien titre du ministre de la défense)à tel point que les conditions d'accès ont dû être modifiées. 
Avec le temps, le caractère militaire de cette course s'est effacé. Il faut noter qu'à la fin du XIXe siècle, le ministre de la guerre assistait en personne à la course.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Sam 23 Avr 2016 - 22:52

Je vais vous proposer une série de chroniques consacrée à la légalisation des paris sur les courses de chevaux. La loi du 2 juin 1891 fut la première votée à ce sujet. Elle instaura également le principe de la mutualisation. Les paris à la côte furent à cette occasion interdits dans les hippodromes. Je reviendrais sur les nombreuses péripéties qui ont émaillé l'adoption de cette loi.
La première réunion organisée dans le cadre de cette loi était celle de la Grande course de haies d'Auteuil. Il y avait urgence car la journée du Grand prix de Paris approchait à grands pas. Les spécialistes hippiques du Figaro n'ont eu de cesse de dénoncer la lenteur de la procédure législative et, surtout, le peu d'empressement du Sénat à voter la loi sur les courses. A la Chambre, en revanche, le vote ne fut qu'une simple formalité. En effet, les plus fervents opposants à la loi sur les courses siégeaient au Sénat et ont tout fait pour ralentir voir empêcher le vote, dénonçant le caractère immoral des paris sur les courses hippiques.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par Moonage le Dim 24 Avr 2016 - 0:07

Merci Pie-loup !
Même si je ne réponds pas à chaque fois, sache que j'adore tes chroniques Smile
avatar
Moonage

Messages : 7645
Date d'inscription : 18/04/2014
Localisation : Champs de courses

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Mer 27 Avr 2016 - 1:00

Dans un édito publié le 1 mars 1891 dans le Figaro, Henry Fouquier distinguait les différentes parties à l'affaire à la Chambre des députés:
- les "vertueux absolus" qui considèrent le jeu comme immoral et qui souhaitent l'interdiction des courses
Ex: monsieur Michou 
- les "vertueux mitigés" ou roublards qui entendent soigner leur clientèle électorale parmi les parieurs et qui prônent le statut quo 
Ex:monsieur Constans 
- le gouvernement veut légiférer pour encadrer l'activité du jeu sur les courses hippiques et au passage prélever sa part du gâteau 
Il convient d'y ajouter les Boulangistes qui avaient intérêt à ne pas voter la loi pour fragiliser le gouvernement.
Le rejet de la loi le 28 février 1891 eut pour effet l'interdiction du jeu sur les courses(ni pari mutuel ni bookmakers) ce qui ne pouvait que mettre en péril la filière mais aussi toutes les activités économiques liées aux courses.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Dim 1 Mai 2016 - 22:53

Il convient de préciser qu'une commission parlementaire, présidée par monsieur de Kerjégu, avait donné des pistes de réflexion quant à une future législation sur les courses. La principale proposition de cette commission était la suppression des bookmakers. Une proposition largement commentée dans les hippodromes. Dans un article du Figaro du 28 février 1891, il était rappelé que dans un passé récent, le pari mutuel était lourdement réprimé par les juridictions civiles. 
Avec le temps, le pari à la côte fut toléré par les autorités. Les sociétés de courses redoutaient l'impact sur l'élevage d'une interdiction totale du pari sur les courses. Un encadrement du secteur était nécessaire mais tout le monde n'était pas d'accord sur les mesures à prendre.
En clair, la question de la pérennité de l'élevage était en jeu à l'occasion du vote de la future loi.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Dim 8 Mai 2016 - 23:18

A la mi-mars, la Chambre des députés nommait les membres de la commission chargée de plancher sur le projet de loi sur les courses. Le ministre de l'agriculture se montrait prêt à modifier certaines dispositions en fonction des avis du garde des sceaux.
Certains des membres de la commission ont honoré la réunion du 15 mars à Auteuil de leur présence.
L'ambiance y était morose car la recette était nettement moins élevée que l'année précédente. Cela dit, la répression du pari au livre était moins sévère qu'en 1887 où la police avait fait usage de la force.
Cela dit, l'affluence plus importante à l'hippodrome a gonflé la recette en comparaison avec la réunion du 8 mars.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Dim 15 Mai 2016 - 11:53

Dans son article du 20 mars 1891, le chroniqueur hippique du Figaro relatait la morosité des habitués des champs de course.
Toutefois, certains turfistes se montraient optimistes sur une prochaine réouverture des baraques du pari mutuel. En tout état de cause, les recettes des réunions étaient en baisse d'une année sur l'autre et les mieux informés ne s'attendaient pas à la moindre amélioration de la situation avant Pâques.

Ce même jour, la commission des courses se réunissait pour examiner le projet de loi défendu par le ministre de l'agriculture. A cette occasion, le président de la commission, monsieur Riotteau indiqua son intention de soulever la question du pari, afin de l'interdire par la loi à l'exception du pari mutuel organisé par les sociétés de courses sur autorisation du ministre de l'agriculture et à condition de prévoir un prélèvement. Il s'agissait ici de mettre fin au silence de la loi sur cette délicate question. Par ailleurs, les représentants des sociétés de courses furent entendus par la commission. Ils ont défendu la cause du pari mutuel, seul à pouvoir assurer la pérennité de l'activité hippique et à permettre aux sociétés d'atteindre leur but principal à savoir l'encouragement de l'élevage. Charge au législateur de déterminer la formule la plus adaptée pour la mise en place de ce pari mutuel.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Lun 23 Mai 2016 - 0:16

Dans le Figaro du 15 avril 1891, un autre aspect du débat était relaté: celui de l'avenir des clochers. En effet, avec l'interdiction des paris, les courses perdaient de leur intérêt et donc leur clientèle ce qui n'était pas sans conséquence sur le chiffre d'affaires des clochers transportant les sportsman au champ de courses.
Ce problème s'ajoutant à d'autres soucis au coeur d'une importante réunion des Compagnies de voitures:
- trop faible nombre de voitures à disposition pour les Grands Prix
- inquiétude autour de la réglementation du service des voitures de place
- la question des compteurs et donc de la réglementation des tarifs

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Ven 27 Mai 2016 - 21:31

Dans les semaines à venir, je reviendrais sur les courses anglaises à travers le temps. J'ai trouvé une nouvelle source d'archives contenant des articles sur le Derby, Ascot, le St Léger...

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Dim 29 Mai 2016 - 10:42

Le livre "Les courses de chevaux en France", vieux de plus d'un siècle, retrace l'historique de la controverse juridique autour du pari sur les courses, au coeur des débats du printemps 1891.
La Cour de cassation avait condamné le principe du pari mutuel dès 1875. En 1887, le Conseil municipal de Paris prit une circulaire réprimant les activités de bookmakers dans les hippodromes, considérant que ces terrains loués aux sociétés de courses n'étaient pas destinés à accueillir des maisons de jeu. Les sociétés de courses, à l'époque hostiles aux paris car craignant que ces derniers ne dévoient l'objectif premier des courses à savoir l'amélioration de la race chevaline, encouragèrent le Conseil municipal à combattre les bookmakers.

Cependant, ce que n'avaient pas prévu les sociétés de courses, c'est que la disparition des bookmakers allait déboucher sur une baisse de fréquentation des hippodromes et donc à une baisse des recettes. Il fut alors décidé d'autoriser le pari mutuel.
La Cour de Cassation faisait reposer sa jurisprudence sur une violation de l'article 410 de l'ancien code pénal prohibant les jeux de hasard. En résumé, le pari à la cote n'était pas illicite en elle-même mais le devenait dès lors qu'il était offert au tout venant. Ainsi, si un sportsman aguerri prenait part au pari, il s'agissait d'un jeu d'adresse mais si la foule de parieurs est ignorante des règles et du fonctionnement des courses, il s'agissait d'un jeu de hasard. La charge de la preuve de l'expertise du parieur revenait au preneur de paris.
Ce raisonnement juridique fut contesté par bon nombre de juristes de l'époque car cette distinction n'était pas prévue par le texte pénal.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Sam 4 Juin 2016 - 1:01

Allez, quelques archives anglaises tirées du Sport universel illustré. Je vais retracer la saison hippique outre-Manche de l'année 1935.
Je commence par les Oaks à Epsom. La victoire est revenue à Quashed, nettement gagnante bien que sous-estimée par bon nombre d'observateurs... aux premiers rangs desquels les français, qui soutenaient les chances de Mesa, seulement troisième de la course.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Sam 4 Juin 2016 - 18:47

A présent, retour sur le Derby 1935 ! Jamais un cheval n'avait été aussi favori du Derby d'Epsom que Bahram. Et jamais un favori n'avait aussi bien confirmé son statut, acquis suite à une victoire confortable dans les Deux mille Guinées.
Ses deux principaux rivaux, Theft et Hairan, ont dû baisser les armes très tôt dans la course en dépit d'une allure peu rapide. Robin Goodfellow créé la surprise en terminant deuxième de la course et aurait même pu rivaliser avec Bahram s'il n'avait été gêné avant l'entrée de la ligne droite. Les observateurs les plus attentifs ont vu en Field Trial, troisième, un possible rival de Bahram en vue du Saint Léger. 

Dans la Coronation Cup, deux partants se sont affrontés tout le long du parcours: Windsor Lad et Gaston, les deux premiers du Derby 1934. Toutefois, l'arrivée ne fut pas si serrée que cela puisque Windsor Lad l'emporta sans devoir s'employer. Pour sa part, Caymanas termina troisième.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Dim 12 Juin 2016 - 11:23

Le 13 mai 1891, une première bonne nouvelle tombait pour le monde des courses: la Chambre des députés votait la loi Develle sur les courses avec une majorité confortable(312 voix contre 160). 
En clair, les paris seront autorisés sous la forme mutuelle mais aussi sous la forme du pari au livre.
Pourtant, il restait encore l'obstacle du Sénat et ce dernier n'était pas disposé à se presser...

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Jeu 16 Juin 2016 - 22:35

Je poursuis la rétro 1935 "so british" avec la Gold cup, la plus grande course de fond du monde, qui constitue l'évènement du meeting d'Ascot. 
Cette année-là, tous les yeux étaient rivés sur Brantôme dont le palmarès était éloquant: Robert Papin, Morny, Grand Critérium à 2 ans; Lupin, Poule d'essai des poulains, Royal-Oak, Arc de Triomphe à 3 ans et récent vainqueur du prix du Cadran quelques semaines avant la Gold Cup. De ce fait, il apparaissait comme un candidat sérieux à la victoire. Toutefois, quelques jours avant la course, le cheval tomba malade ce qui laissait planer des doutes sur sa participation. Il se présenta finalement au départ mais pas forcément au meilleur de sa forme. De plus, suite à des pluies torrentielles tombées sur Ascot, le terrain était particulièrement lourd.
En revanche, le principal rival de Brantôme, Tiberius, profita de ces circonstances pour réaliser la course parfaite, aidé en cela par un cheval de train, Bright Bird, chargé de prendre la tête puis d'ouvrir la voie à la corde en temps voulu à Bright Bird. Tiberius ne fut pas menacé du tout par ses poursuivants dans le final, à savoir Alcazar et Denver II.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Lun 20 Juin 2016 - 0:15

La reprise des débats au Sénat fut beaucoup plus agitée que prévu. Les "vertueux", hostiles aux paris sur les courses, ont tout tenté pour ralentir le déroulement des débats... avec succès puisque le vote de la loi fut retardé de 48 heures et son article le plus important renvoyé devant la commission des lois. La rédaction de l'article 5 n'était semble t-il pas très clair aux yeux de bon nombre de jurisconsultes du Sénat.

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par pie-loup le Dim 26 Juin 2016 - 10:26

Ça y est !  Après des semaines de tergiversations, le Sénat finit enfin, le 1 juin 1891, par voter la loi sur les courses. Avec l'énergie du désespoir, les opposants à la loi ont tenté de convaincre la Chambre haute de la dangerosité d'une loi sur le pari mais en vain. Toutefois, une petite modification a été apportée à l'article 5 de la loi, relatif au prélèvement en faveur de l'Assistance publique: finalement, ce sont les institutions locales d'assistance publique qui bénéficieront de cette manne financière. Il ne restait plus que le vote de la Chambre des députés le lendemain. La suite, vous la connaissez...

Ainsi s'achève ce petit feuilleton politico-juridique sur la loi de 1891 sur les courses. Les prochains articles seront consacrés aux courses anglaises et aux drôles de mésaventures d'un président de la République à Auteuil en pleine controverse autour de l'affaire Dreyfus...

pie-loup

Messages : 1228
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: BNF et courses de galop

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum