So You Think

Aller en bas

So You Think

Message par -Flofi- le Ven 16 Oct 2015 - 18:33



(source photo: http://resource1.racingandsports.com.au/Photos/photogallery/large/2010/Horse-So_You_Think-80371-636x424.jpg)

---

Dans la lignée de Phar Lap, parlons maintenant d'un autre phénomène «Kiwi» dont l'oeuvre demeure sans frontières puisqu'il batailla avec succès dans les plus grandes épreuves des deux hémisphères du globe. Cette autre icône du Down Under remporta dix Groupes I sur sept hippodromes différents, dont cinq en Europe, plus que n'importe quel autre galopeur néo-zélandais n'ait pu en décrocher.

«The greatest since Phar Lap», selon son pays d'adoption, l'Australie.
Un beau champion des temps modernes, selon la plupart des sportsmen.
Son nom? So You Think.

---

L'histoire de So You Think commença durant l'été 2006 lors de la venue du champion irlandais et Derby-winner, High Chapparal, au Windsor Park Stud de Cambridge, en Nouvelle-Zélande. Son union avec Triassic, une petite-fille du crack Nijinsky et une gagnante de Groupe II sur la piste, allait donner naissance à un frêle petit poulain de robe baie brune, déjà signé par les étoiles, puisque la Nature lui en apposa une brillante et bien blanche sur le haut de son front.

Racheté yearling pour la somme de 110 000 dollars australiens pour le compte d'un duo d'industriels malaysiens installés en Australie, la carrière de course de So You Think allait être gérée, tout d'abord, par le mage australien, John Bartholomew «Bart» Cummings, crack-entraineur au physique hollywoodien, exhibant un ronflant palmarès de douze Melbourne Cup, et alors maitre dans l'art de la fabrique de champions depuis cinq décennies.

So You Think se démarqua rapidement des autres poulains dont Cummings ait pu avoir la gestion. Un physique de poids lourd, des lignes de corps parfaitement dessinées et soutenues par de beaux muscles saillants, un étrange robe sombre, un haut port de tête, un œil brillant, vif, très attentif au monde qui l'entourait, un regard dédaigneux voire méprisant en direction de ses observateurs lors des ronds de présentation, mais également une attitude du plus parfait combattant en piste, accélérant les oreilles baissées, prêt à mordre n'importe quel adversaire lui prenant les points... So You Think, artiste de la piste à l'instinct de compétiteur-né, dévoilait dès ses premières sorties un authentique charisme de champion couplé à une attitude hautaine de future star, et surtout de brillantes qualités physiques nécessaires pour créer son image de marque. Ainsi, pour l'anecdote, il remporta son maiden sur les 1400m de Rosehill en tournant en quatrième épaisseur à flanc de peloton, avant de gagner de ce que son jockey lui demanda, le tout devant un Cummings estomaqué, lui qui avait à peine préparé son cheval pour cette prise de contact avec la compétition.

Durant ses deux années de courses en Australie, So You Think parvint à dévoiler un talent rare, capable de remporter des épreuves de Groupe II sur la distance explosive de 1400m, mais également de jouer la gagne sur les longs 3200m de la Melbourne Cup. Sa classe naturelle lui permettait de compenser aussi bien un manque de vitesse pure sur courtes distances, qu'un déficit de tenue sur parcours de longue haleine.

En Australie, comme en Europe, So You Think bâtit l'essentiel de son palmarès sur la distance intermédiaire de 2000m. Lors de sa première partie de carrière dans l'hémisphère sud, il décrocha ainsi quatre Groupes I sur cette distance, dont deux Cox Plate, l'Arc australien.
Son premier succès dans cette épreuve fut acquise à sa cinquième course, à l'âge de trois ans. Beaucoup s'interrogeaient alors, au sein-même de la société organisatrice de l'épreuve, le Moonee Valley Racing Club, de la présence au départ de ce cheval massif et puissant, mais encore inexpérimenté, immature, bébé, gauche, parfois étourdi en piste, peu à l'aise dans les virages. De plus, avec trois représentants sur les vingt-cinq dernières éditions, les trois ans se faisaient plutôt rares au palmarès de la «Cox». So You Think n'avait pas le profil. Qu'importe les statistiques et sa relative maladresse sur un champ de courses, le cheval, muni de ses fidèles œillères pour l'aider à se mettre parfaitement en course et qu'il portera durant l'intégralité de son année de trois ans, fit taire tous ses détracteurs en se portant très vite en tête, imprimant un tempo sélectif, avant d'accélérer dans la ligne droite, pulvérisant l'opposition, et attirant immédiatement après l'épreuve toutes les attentions d'un pays en recherche d'un nouveau phénomène.

A l'âge de quatre ans, suite à une année riche en triomphes à l'échelon Groupe 1 avec quatre succès à ce niveau, dont un doublé dans la Cox Plate, il participa à la dernière course de sa carrière en Australie, la Melbourne Cup, l'un des plus célèbres handicaps au monde. Durant cette épreuve, il fit preuve d'une versatilité peu commune. Pour cause, So You Think, possédant davantage de vitesse que de tenue, n'avait jamais œuvré au-delà de 2000m. Il dut batailler dans cette épreuve sur les 3200 interminables mètres de l'hippodrome de Flemington, le tout en portant l'un des poids les plus importants de l'épreuve. Dans ce parfait contre-emploi, So You Think s'élança favori de l'épreuve. Il fut vaincu avec les honneurs, terminant troisième après avoir pris l'avantage à deux cents mètres du poteau, battu notamment par le français Américain, dépendant de l'entrainement d'Alain De Royer-Dupré, qui devenait en cette occasion le premier cheval entrainé en France à faire résonner la Marseillaise dans la grande compétition de Flemington.

Alors que sa carrière de courses aurait pu tout à fait s'arrêter suite à cet exploit, elle se poursuivit en Europe, la prestigieuse firme Coolmore rachetant les droits de ses œuvres sur la piste. Sa carrière de courses allait alors être prise en mains par un autre maitre, celui de Ballydoyle, Aidan O'Brien.

Sa venue en Europe fut alors très attendue, et le challenge en question immense. Rares ont été les australiens à venir batailler dans les plus grandes épreuves européennes. Méconnu sur un vieux continent souvent peu enclin à suivre la saison de courses australiennes, So You Think possédait avant coup tous les attributs pour y réussir. Pouvait-il dépasser dans le cœur d'un peuple le poids lourd «The Red Terror»? Seul le verdict du ring pouvait le décider.

Ses deux premières participations en Europe eurent lieu dans le temple des courses irlandaises, au Curragh. Il remporta tout d'abord les Mooresbridge Stakes, G3 sur 2000m, de dix longueurs sur son second, avant de vaincre dans l'Irish Gold Cup, G1 sur 2100m, devançant de sept longueurs le multiple lauréat de Groupe, Famous Name.
Durant l'été, So You Think moissonna les Groupes I sur distance intermédiaire, en remportant les Eclipse Stakes face à l'Arc-winner Workforce, et les Irish Champion Stakes, devançant notamment la reine Snow Fairy. Le cheval apparaissait alors tout simplement intouchable sur cette distance. Seul un Rewilding métamorphosé le devança d'un nez dans les Prince Of Wales's de Royal Ascot.
So You Think se présenta ensuite au départ de l'Arc de Triomphe dans le rôle d'un des principaux favoris. Il n'y démérita pas, finissant quatrième, mais dévoila tout de même des limites de tenue face au top-niveau européen.
Il participa ensuite aux Champion Stakes d'Ascot, dans lesquelles il fut devancé uniquement par l'incomparable Cirrus des Aigles, avant de s'envoler aux Etats-Unis pour la mythique Breeder's Cup Classic, pour sa première expérience sur dirt, face aux plus purs spécialistes américains de cette surface particulière. Sa prestation sur le sable de Churchill Downs fut excellente, le cheval prenant une belle sixième place, bataillant pour le podium jusqu'à une dizaine de mètres du poteau avant de se faire cueillir par les finisseurs.

Son année de six ans fut courte mais intense, et résonne encore comme une sorte de symphonie inachevée. Après une reprise intéressante lors du grand cirque de Meydan, quatrième derrière quelques vrombissants moteurs estampillés «Al Zarooni» dans la Dubaï World Cup, il joua l'une de ses plus belles partitions en effectuant le doublé dans l'Irish Gold Cup du Curragh, six longueurs devant Famous Name.
Le dixième Groupe 1 de So You Think, et son cinquième en Europe, sonna comme un crime de lèse-majesté puisqu'il devança le cheval de la Reine, Carlton House, dans les Prince Of Wales's Stakes au cours du «so british» meeting de Royal Ascot. Le cheval retourna même aux balances sous les ovations du public anglais entièrement acquis à sa cause, alors même que la monarchie venait d'être défaite! Aux dires de son ancien entraineur, Bart Cummings, So You Think retrouva durant cette épreuve l'éclat qui le caractérisait lors de sa première partie de carrière en Australie. Ce début de saison le montrait en effet plus fort que jamais. Malheureusement cette épreuve restera comme la dernière de sa carrière. Il dut en effet prendre part aux Eclipse Stakes quelques semaines plus tard pour défendre son titre, mais tomba boiteux quelques jours avant l'épreuve.

So You Think restera comme le dernier grand champion de Bart Cummings, entraineur de génie disparu à la fin de l'été 2015.

---

So You Think, un "Kamate" aux quatre coins du globe:
2x Cox Plate (G1 - 2040m - Moonee Valley)
2x Irish Gold Cup (G1 - 2100m - Curragh)
Eclipse Stakes (G1 - 2000m - Sandown)
Prince Of Wales's Stakes (G1 - 2000m - Ascot)
Irish Champion Stakes (G1 - 2000m - Leopardstown)
Mackinnon Stakes (G1 - 2000m - Flemington)
Yalumba Stakes (G1 - 2000m - Caulfield)
Underwood Stakes (G1 - 1800m - Caulfield)
Memsie Stakes (G2 - 1400m - Caulfield)
Mooresbridge Stakes (G3 - 2000m - Curragh)
Gloaming Stakes (G3 - 1800m – Rosehill)

2ème Champion Stakes (G1 - 2000m - Ascot)
3ème Melbourne Cup (G1- 3200m - Flemington)
4ème Arc de Triomphe (G1 - 2400m - Longchamp)
6ème Breeder's Cup Classic (G1 - 2000m/Dirt - Churchill Downs)
avatar
-Flofi-

Messages : 366
Date d'inscription : 16/11/2014

http://racegoer.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: So You Think

Message par Moonage le Ven 16 Oct 2015 - 19:31

Flofi...MERCI. Encore une fois, un papier de toute beauté cheers
avatar
Moonage

Messages : 7646
Date d'inscription : 18/04/2014
Localisation : Champs de courses

Revenir en haut Aller en bas

Re: So You Think

Message par MIKADOR le Mar 10 Nov 2015 - 19:35

Pour avoir eu le privilège de le voir en juin dernier, je peux ajouter que ce cheval est vraiment fait en cheval de course et est particulièrement élégant. Coolmore semblait envisager à l'époque de prendre avec lui une orientation vers une carrière d'étalon d'obstacle, ce qui me parait aussi assez adapté au cheval

MIKADOR

Messages : 199
Date d'inscription : 19/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: So You Think

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum