Grêve du PMU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grêve du PMU

Message par Moonage le Lun 7 Mar 2016 - 19:57

Communiqué du PMU ce jour pour la manifestation à Enghien et la grève qui l'a accompagnée :

"Un certain nombre de personnes et de représentants syndicaux ont occupé ce jour les pistes de l’hippodrome d’Enghien-Soisy conduisant à l’annulation de la course support du Quinté+.

Le PMU regrette vivement cette situation.
Les mesures envisagées par le PMU en matière de réduction d’effectifs s’inscrivent dans une démarche de maîtrise de ses charges. Elles se limitent au non renouvellement systématique des départs naturels et sans aucun licenciement.
Le PMU a pour responsabilité d’assurer le développement de la filière hippique française et doit comme toute entreprise adapter son fonctionnement à la réalité des marchés.
Le PMU souhaite engager un dialogue social constructif qui ne saurait s’établir sous la menace d’actions illicites entravant la liberté de commerce et de travail.
Le PMU présente ses excuses à ses clients, à son réseau de points de vente et à l’ensemble des professionnels qui ont subi les conséquences de ce mouvement.
Conformément à sa politique commerciale, le PMU rembourse tous les paris pris sur la course R1C2 de ce jour."

_______________________________

Maintenant, le billet de J.Bernardet paru il y a quelques jours dans "On refait les courses".

"C’est mon confrère Sylvain Copier, toujours à l’affût, avec réussite, de « l’interne », qui m’en a prévenu, ce jeudi 3 mars à Vincennes, après un déjeuner de travail, commun, avec les dirigeants de LeTrot. Il se pourrait bien que, la semaine prochaine, l’illustre opérateur soit confronté à des problèmes fâcheux.

Effectivement, suite aux désirs d’économies (NDR : tout ménage bien ordonné commence par soi-même, mais ce n’est que mon avis) émis par le Gouvernement, le PMU devrait réussir à ne pas dépenser, en 2016, de 30 à 40 millions d’euros.

Il est alors question de 100 suppressions de postes (dont 45 au siège, ceux qui auraient 13 semaines de congés par an et ne justifieraient pas leurs salaires) et les autres dans les « agences » qui regroupent, par régions, tous les postes de paris « en dur ». Comme, un peu, le système des NMPP (Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne), les distributeurs de journaux.

Je suis toujours solidaire avec les victimes de ce genre de « plan » (je connais, et bonsoir à tous mes anciens collègues de Week-End), mais, fourbe que je suis (rires), je propose mon humble candidature après ce remaniement.
Je plaisante, bien sûr, mais, si une solution n’est pas trouvée en amont, les turfistes vont moins rire."

_____________________________

Et enfin, la décision de courir à huis-clos prise par FG.
"En raison de la menace de grève des employés du PMU sur la réunion d’Enghien, France Galop vient de prendre la décision que les courses du plateau de Soisy se dérouleraient à huis clos. Le public ne pourra ainsi pas accéder à l’hippodrome. La société mère présente ses excuses aux spectateurs qui souhaitaient assister aux épreuves d’Enghien de ce lundi, mais « pour des raisons indépendantes de sa volonté », dans un communiqué parvenu tôt ce matin à la presse, les responsables indiquent que cela répond à « la nécessité primordiale d’assurer la sécurité du public, des professionnels et des chevaux ». Plus d’infos à suivre tout au long de la journée sur paris-turf.com."

_________________________________

On peut discourir sur le bien fondé de cette grève autant qu'on veut : il y a du pour, du contre, chacun verra midi à sa porte.
Maintenant, à propos de la sécurité : ces grévistes sont -ils d'affreux méchants prêts à tout casser sur leur passage y compris les - sûrement rares - turfistes venus assister à la réunion, et LES PROFESSIONNELS, OBLIGES D'ATTENDRE DES HEURES sur un parking éloigné avant de pouvoir débarquer leurs CHEVAUX ????????
avatar
Moonage

Messages : 6338
Date d'inscription : 18/04/2014
Localisation : Champs de courses

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grêve du PMU

Message par pie-loup le Lun 7 Mar 2016 - 22:52

Il paraît même que certains entraîneurs ont rebroussé chemin en apprenant que la piste était occupée.
Là encore, les sociétés de courses ont démontré leur incapacité à gérer les crises car ces manifestations étaient prévisibles.

pie-loup

Messages : 1029
Date d'inscription : 11/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum