Au canter - Le monde des courses hippiques de plat et d'obstacle, de l
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de réduction
Voir le deal

Lettre ouverte au Président Belinguier

+5
MIKADOR
bon_mot
slipin
Anastasya
Lorzane
9 participants

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Mar 9 Déc 2014 - 7:56

Lu dans JDG ce jour:

Le mouvement des "Entraîneurs en colère" a décidé d’une action le 12/12/2014 à Deauville.
Par ce communiqué nous faisons savoir à la direction de France Galop qu’un dialogue est encore possible.
France Galop doit prendre l’engagement de mettre en exécution les mesures suivantes :

- augmentation de 1 % des allocations comme au trot
- maintien du système actuel de distribution des primes aux propriétaires
- maintien du code électoral actuel garantissant aux entraîneurs d’être éligibles dans tous les collèges dont ils font partie
- organisation dans chaque région d’un programme de proximité toute l’année
- étude d’un véritable plan de relance du galop validé par les représentants des associations socioprofessionnelles avant le 31/01/2015.

Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Mer 10 Déc 2014 - 18:59

Nous vous informons que la direction de France Galop a pris contact avec nous pour renconter nos représentants demain jeudi 11/12/2014 après-midi.
La journée d'action solidaire du vendredi 12/12/2014 à DEAUVILLE est maintenue.
Nous vous attendons nombreux autour d'un buffet convivial.
Le succès de notre action dépend de votre mobilisation.

LES ENTRAINEURS EN COLERE

AEP
Actionnaires du Galop
Groupement Ile de France

Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par slipin Jeu 11 Déc 2014 - 18:13

Il semblerait qu'aucun accord n'ai vu le jour hélas auhourd'hui

slipin

Messages : 39
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 51
Localisation : orne

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par bon_mot Jeu 11 Déc 2014 - 18:30

non, aucun accord... après 1:30 de discussions, Matthieu Boutin et Sandrine Tarrou ont sont partis avant la fin parce que France Galop a refusé de revenir sur sa réforme du statut électoral.
voici le point évoqué par le communiqué de France Galop reçu aujourd'hui à 17:09 :
4/ Code électoral

Le Président a rappelé que la modification envisagée résulte d’une consultation organisée par le Président du Conseil juridictionnel auprès de l'ensemble des formations professionnelles. Il a proposé que lors de la prochaine réunion du Comité de France Galop, le Président du Conseil juridictionnel présente la teneur de cette consultation.

Les représentants de l’AEP et du GIDF ont insisté sur ce point majeur pour eux et demandé son retrait de l’ordre du jour du prochain Comité. Le Président a indiqué qu’il ne peut pas modifier seul l’ordre du jour du Comité établi par le Conseil d’Administration.

Le Président de France Galop regrette que les représentants précités aient alors décidé d’interrompre la réunion. Il a rappelé sa disponibilité à poursuivre le dialogue.

LAISSEZ-MOI MON GÂTEAU!!! Mad

bon_mot

Messages : 26
Date d'inscription : 07/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Invité Jeu 11 Déc 2014 - 19:07

slipin a écrit:Il semblerait qu'aucun accord n'ai vu le jour hélas auhourd'hui

Bonsoir slipin

Je pense que le coup de force des certains entraineurs n'est pas de bonne augure malgré que je sois d'accord avec certaines revendications.
Malheureusement il faut bien se préparer à des coupes sombres dans le budget de France Galop.
Le projet tel qu'il est présenté pour Longchamp pourrait être revu sans hypothéquer à long terme les finances de FG.

Je reprend certains points évoqués

Augmentation de 1 % des allocations, comme au trot.

Encore faut il que les rentrées (PMU et autres) puissent augmenter hors il apparait un tassement de cet apport financier donc je ne vois pas comment augmenter d'un coté de toute façon à la fin de l’exercice il y aura un déficit...
C'est repousser une situation plus tard avec sans doute plus de retombées négatives pour tous les acteurs.

- Maintien du système actuel de distribution des primes aux propriétaires (il est prévu que seuls 90 % des primes soient versés toute de suite, le solde étant distribué en fin d'année).

Je pense que c'est une erreur de distribuer des primes en gardant une partie, il faudrait annoncer que ce poste au vu de la conjoncture sera de 90 % par rapport à l'exercice précédent.

- Maintien du code électoral actuel garantissant aux entraîneurs d'être éligibles dans tous les collèges dont ils font partie.

Cette demande m'interpelle car soi on est entraineur et on siège dans cette catégorie soi on est propriétaire et l'on opte pour cette catégorie.
Si je suis le raisonnement des ces personnes cela voudrait dire qu'un entraineur pourrait avoir plusieurs pouvoirs comme en politique le cumul de mandats.
J'ai toujours été contre cette manière de cumuler des mandats heureusement à FG il ne s'agit pas de cumuler des indemnités.

- Organisation dans chaque région d'un programme de proximité toute l'année.


Que veut dire cette revendication, pour moi cela ne veut rien dire puisque les entraineurs peuvent influer sur les programmes dans leurs fédérations à moins qu'il faille déshabiller Pierre pour habiller Paul.
De toute façon les programmes sont élaborés en Fédération en ensuite validés par France Galop je ne vois pas comment le Président puisse intervenir sauf si des dysfonctionnements apparaissent.

Pour les primes de transport plafonnées cette année est pour moi une bonne chose.
En fait peu de chevaux dépassent ce plafond sauf certaine petits malins qui utilisaient cette prime comme un fond de roulement....


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par MIKADOR Jeu 11 Déc 2014 - 19:35

Je suis assez d'accord avec les remarques de Kariano.
La règle du jeu est connue de tous et ceux qui veulent participer la connaisse dès le départ. Les revendications actuelles ( Syndicat entraineurs et propriétaires ) ne me semble pas plus judicieuses les unes que les autres. La situations des courses en France ne mérite pas de tels discours car le système français reste l'un des meilleurs d'Europe.

MIKADOR

Messages : 226
Date d'inscription : 19/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Jeu 11 Déc 2014 - 19:35

kariano a écrit:
slipin a écrit:Il semblerait qu'aucun accord n'ai vu le jour hélas auhourd'hui

Augmentation de 1 % des allocations, comme au trot.

- Maintien du système actuel de distribution des primes aux propriétaires (il est prévu que seuls 90 % des primes soient versés toute de suite, le solde étant distribué en fin d'année).

Une réserve de 51 M€ a été constituée pour faire face aux baisses d'enjeux. Pourquoi France Galop la séquestre-t-elle alors qu'une infime partie satisferait les demandes.

- Maintien du code électoral actuel garantissant aux entraîneurs d'être éligibles dans tous les collèges dont ils font partie.

Ce n'est pas un cumul de mandats, mais la possibilité de s'exprimer dans des domaines où les professionnels peuvent apporter une expertise de terrain.
Par exemple, Ph.B, membre du Conseil d'Administration n'a plus aucun cheval à l'entrainement depuis des années.
Un propriétaire/entraineur actif aura une vision plus réaliste.
De même, un entraineur comme F.Head, éleveur de Trève a une vraie légitimité pour évoquer les problématiques d'élevage autant que pour l'entraînement. Pourquoi le museler?

- Organisation dans chaque région d'un programme de proximité toute l'année.

Toutes les régions se plaignent de programmes désaxés et des importants surcouts engendrés par les voyages et les horaires décalés. L'ïle de France, n'a elle aucune représentation propre et peut rester des semaines sans course comme d'autres régions telles le Sud-Est.

Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Jeu 11 Déc 2014 - 19:56

Lu ce soir:

COMMUNIQUE

LES ENTRAINEURS EN COLERE

A l’issue d’un long entretien avec le Président Bélinguier ce jour, nous n’avons obtenu aucune avancée sur la maintien du code électoral actuel, sur la distribution des allocations qu’il a confirmée adaptée, sur le programme de proximité et les horaires ainsi que sur la relance du Galop.

La volonté de comprendre la problématique des entraîneurs ne s’est malheureusement pas manifestée.

Nous vous attendons tous à DEAUVILLE le 12/12.

Les Entraîneurs en colère.

Contacts solidaires :

AEP : contact@aepgalop.com
Groupe IDF : groupeidf@gmail.com
Actionnaires du Galop : actionnairesdugalop@gmail.com

Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Invité Jeu 11 Déc 2014 - 21:06

Ce n'est pas un cumul de mandats, mais la possibilité de s'exprimer dans des domaines où les professionnels peuvent apporter une expertise de terrain.
Par exemple, Ph.B, membre du Conseil d'Administration n'a plus aucun cheval à l'entrainement depuis des années.
Un propriétaire/entraineur actif aura une vision plus réaliste.
De même, un entraineur comme F.Head, éleveur de Trève a une vraie légitimité pour évoquer les problématiques d'élevage autant que pour l'entraînement. Pourquoi le museler?


Donc il faut pour être crédible avoir des chevaux à l'entrainement.
En fait ce n'est pas ce que l'on demande aux élus de cette institution.
Les problématiques d'élevage sont une des facettes du monde des courses.

S'en prendre à une personne n'est pas très élégant de votre part je déteste ce genre d'attitude...

- Organisation dans chaque région d'un programme de proximité toute l'année.

Toutes les régions se plaignent de programmes désaxés et des importants surcouts engendrés par les voyages et les horaires décalés. L'ïle de France, n'a elle aucune représentation propre et peut rester des semaines sans course comme d'autres régions telles le Sud-Est.


Donc si je comprend bien il faut revenir en arrière les courses en région Parisienne et le reste "démerdez" vous!!!!
Avec un peu de bon sens vous pourriez comprendre qu'il doit y avoir des périodes sans réunions afin de soulager les sols et refaire les partie abimées...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Jeu 11 Déc 2014 - 21:15

Kariano vous semblez avoir beaucoup de mal avec la compréhension du sujet.
N'hésitez pas a venir demain à Deauville pour en discuter autour du buffet convivial qui y est dressé: vous devriez revenir avec des idées plus claires sur des questions que vous avez du mal à appréhender:)

Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Invité Ven 12 Déc 2014 - 3:54

Anastasya a écrit:Kariano vous semblez avoir beaucoup de mal avec la compréhension du sujet.
N'hésitez pas a venir demain à Deauville pour en discuter autour du buffet convivial qui y est dressé: vous devriez revenir avec des idées plus claires sur des questions que vous avez du mal à appréhender:)

Je n'ai aucun mal à comprendre vos motivations ni vos revendications farfelues.
Certains points soulevés pourraient faire l'objet de discussions avec l'institution sans pour autant faire "le cirque" et la désinformation autour de vous...

Venir à DEAUVILLE désolé j'ai autre chose à faire (un décès d'un proche).
J'ai bien exposé mon point de vue qui est cohérent en phase avec ce que vous a dit le Président de France Galop.
Point de vue partagé par d'autres sociaux professionnels.
Je ne pratique pas l'invective ni l'amalgame ni dénigrement des élus...

Au fait si je comprend bien seuls les entraineurs (votre groupe) détient la vérité qu'en pensent les propriétaires, éleveurs, et autres sociaux professionnels?
A priori il n'ont pas la même lecture que vous concernant les problèmes inhérents à cette profession.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Ven 12 Déc 2014 - 6:12

C'est certainement cette incompréhension de la réalité exposée et son déni par des personnes qui veulent diriger grâce à un système de cooptation/copinage plus que par compétence qui est le nœud du problème.
Les dirigeants du pmu ont réagi les premiers en démissionnant pour ne pas cautionner une telle direction.

Beaucoup de soutien de membres de France Galop, d'éleveurs et de propriétaires rassurez vous, tout le monde n'a pas votre aveuglement et votre mépris envers ceux qui défendent des idées novatrices.

Sincères condoléances pour le deuil qui vous touche.

Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par bon_mot Ven 12 Déc 2014 - 13:13

Cher Kariano,
Vous décrivez là un autre monde... nous sommes au 21ème siècle et les entraîneurs d'aujourd'hui sont multicartes, éleveurs et propriétaires pour un grand nombres d'entre eux dont les pensionnaires gonflent les pelotons des courses dites "secondaires" mais qui font la recette et qui permettent aux institutions d'organiser un programme classique qu'ils ne savent même pas valoriser.
Quand au dopage et aux RG, heureusement qu'on a pas attendu l'arrivée de Belinguier et de ses acolytes pour mettre tout ça en place. L'homme qui a donné aux courses françaises de l'air et du renouveau était un passionné qui avait fait sa fortune ailleurs, Jean-Luc Lagardère. Il n'attendait rien financièrement des institutions ce qui lui laissait l’esprit libre et constructif. Tout le contraire de l'actuel président qui n'a même pas levé le petit doigt (c'est trop fatigant) pour négocier la hausse de 13% de la TVA, de toute façon, après son passage dans les assurances et au PMU tous ceux qui l'ont côtoyé s'accordent pour dire que cette personne n'a rien apporté et n'a vécu que sur l'acquit de ses prédécesseurs.
Maintenant la manipulation envisagée pour un nouveau mode de scrutin qui verrait s'éloigner des instances dirigeantes les acteurs principaux, c'est vraiment de trop! les courses n'appartiennent pas à une poignée de glandeurs privilégiés!

bon_mot

Messages : 26
Date d'inscription : 07/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Ven 12 Déc 2014 - 18:13

Les vidéos de la journée à Deauville sont en ligne sur Cercle Tourbillon:
http://www.cercle-tourbillon.com/?p=730#comment-4131

Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par slipin Ven 12 Déc 2014 - 18:22

Merci à Monsieur Boutin, ainsi bien sur à tous les acteurs de cette journée si bien orchestrée dans l'intelligence et le respect
De tout coeur avec vous !!

slipin

Messages : 39
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 51
Localisation : orne

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Ven 12 Déc 2014 - 19:39


Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Dim 14 Déc 2014 - 20:33

Le discours de Mathieu Boutin aux soutiens de son action vendredi à Deauville:

Chers Amis,

Si nous sommes réunis aujourd’hui c’est d’abord pour sauver notre institution en crise.
Les fondements du système pyramidal français que nous envient les grandes nations des courses, sont aujourd’hui mis à mal. Sans une prise de conscience urgente, c’est tout le système qui va s’effondrer.

La multiplication de nos réunions sans aucune classification a désorienté et désintéressé l’essentiel de notre clientèle. 
La baisse des effectifs de chevaux à l’entraînement (-4%) le prouve, c’est un signal d’alarme !

Malheureusement FRANCE Galop a échoué dans sa tâche :
Les négociations avec l’état se sont révélées désastreuses de l’aveu même de nos dirigeants dans la presse.
Affaiblis par des mesures pénalisantes, toujours plus nombreuses, les acteurs majeurs de l’institution que nous sommes n’en peuvent plus.
Les restrictions financières ajoutées à une inflation de nos frais de fonctionnement pour répondre au nombre croissant des courses et leurs horaires, nous ont déjà mis dans le rouge.

Le plan de redistribution des allocations prévu par le conseil d’administration pour 2015 s’assimile à une baisse supplémentaire de nos ressources et n’est pas acceptable.

Et on voudrait maintenant pour couronner le tout, museler et exclure progressivement des débats les entraineurs à France Galop.
Qui pourrait cautionner une modification du Code électoral avant une élection. Cette pratique est digne d’une république Bananière.

France Galop se doit de défendre nos entreprises contre les dangers d’une exposition trop forte aux directives européennes.
Certaines de nos régions et plus particulièrement l’Est de la France sont en grand danger face aux différences de compétitivité due aux charges de main d’œuvre.
La décentralisation initiée par JL Lagardère est une bonne idée. Elle a permis de mettre en lumière nos régions, de réhabiliter de nombreux sites et créer des vocations. Il faut désormais l’optimiser pour le bien de toute l’institution.

La croissance du chiffre d’affaires, même si elle a débouché sur une augmentation de l’enveloppe des allocations, a été diluée dans la masse et au bout du compte cela n’a pas profité à nos entreprises. Par Contre les charges supplémentaires, engendrées par le système, ont même fortement diminué notre rentabilité : Le modèle est à bout de souffle.
Notre personnel a, jusqu’à présent répondu à toutes les sollicitations avec bonne volonté, il nous faut exiger de meilleures conditions de travail pour eux.

Comme toutes les entreprises de main d’œuvre, notre secteur et ses 80.000 emplois, souffre particulièrement en ce moment. Il est urgent d’établir un véritable dialogue avec notre tutelle, car si la crise s’intensifie, c’est tout le secteur d’activité qui risque une catastrophe économique.

Le projet du nouveau Longchamp, même si il peut faire rêver, n’est plus une priorité. Il est même devenu urgent de s’en passer dans le contexte actuel. Une rénovation réussie reste la meilleure solution.

La réelle priorité est la reconquête de ceux pour qui les courses ont perdu de leur saveur et sans qui toute notre filière est en péril : les parieurs et les propriétaires.
Il faut par ailleurs se pencher sur la situation critique de nos éleveurs de base qui doivent eux aussi pouvoir croire en un projet d’avenir. Notre système de prime doit à l’avenir être véritablement utilisé pour soutenir l’élevage français.

Le commerce est un allié des courses, leur finalité reste la compétition et le programme doit en découler.

La relance quand à elle, ne passera que par la revalorisation du produit course : elle induit une meilleure exposition horaire et une meilleure lisibilité pour le parieur aussi bien que pour le propriétaire. Pour une gestion plus rationnelle, elle appelle un programme de proximité calendaire et géographique.

Il faut explorer les pistes d’une hiérarchisation des courses dans des tranches hebdomadaires afin de remettre en lumière celle de nos courses qui sont de réels évènements sportifs de haut niveau. En d’autres termes les réunions de courses des week-ends end et jours fériés, de part la qualité sportive de nos compétitions, doivent s’adresser à une clientèle venue chercher une ambiance plus select.

Il faut mettre en valeur des événements de haute compétition, y compris sur des pôles régionaux phares au travers de journées « Excellences » à des horaires acceptables pour le public, les propriétaires et les professionnels.

D’autre part les courses quotidiennes doivent concentrer une population de chevaux d’ordre plus commun et doivent redevenir des évènements populaires s’adressant à un public recherchant une ambiance «décontractée » alliant jovialité, complicité et accessibilité aux professionnels du monde des courses. L’organisation et la restauration à prix réduits doivent être les maîtres mots de ces journées de semaine. On doit pouvoir y passer un moment de détente agréable et abordable financièrement.

La promotion des courses devient alors l’affaire de tous. Si le PMU et les Sociétés mères ont leur part de responsabilité, n’oublions pas qu’il est de notre devoir en tant que professionnels de mettre en avant notre sport dès que faire se peut, et sous quelque forme que ce soit. Pour cela, une nouvelle organisation du programme doit nous permettre de bénéficier d’un espace-temps suffisant.

Les cadences infernales imposées par la densification de l’offre Premium nous ont cantonnés à un rôle de chef d’orchestre maintenant dépassé par la musique. Il faut à l’avenir s’appuyer beaucoup plus sur la prise de paris sur des courses étrangères afin de combler les exigences du PMU à des tranches horaires devenues insoutenables pour nos entreprises.

Les entraîneurs ne sont pas des révolutionnaires et, comme les chefs d’entreprises, les notaires ou les avocats, ils n’ont pas l’habitude de manifester.
Mais aujourd’hui nous nous devons d’envoyer un signal fort à nos dirigeants, et à nos ministères de tutelles face à une situation qui ne fait qu’empirer et à des mesures qui conduisent notre modèle tant envié vers une catastrophe certaine.
Il est temps d’être non seulement écoutés mais surtout entendus.

La balle est dans le camp de France Galop qui doit accepter le dialogue et accéder aux revendications des acteurs des courses :
- Augmentation de 1% des allocations pour 2015 comme au trot
- Maintien du mode de distribution de la prime aux propriétaires
- Maintien du code électoral actuel garantissant aux entraîneurs d’être éligibles dans tous les collèges dont ils sont électeurs.
- Organisation dans chaque région d’un programme de proximité toute l’année.
- Etude d’un plan de relance du galop validée par les représentants des associations socio professionnelles avant le 31/1/2015.
Ces cinq fondamentaux sont la clef de la survie de notre filière, il en va de l’avenir de tous.

Un grand merci à tous pour votre soutien et votre esprit solidaire.

LES ENTRAINEURS EN COLERE

Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Lun 15 Déc 2014 - 15:04

Lu aujourd'hui:

Chers Amis,

Vous trouverez ci-joint une photo prise aujourd'hui à Cagnes sur Mer juste avant le Quinté , nos collègues de Cagnes ont voulu apporter leur soutien au mouvement.

Bel élan de solidarité.

LES ENTRAINEURS EN COLERE

Contacts solidaires :
AEP : contact@aepgalop.com
Groupe IDF : groupeidf@gmail.com
Actionnaires du Galop : actionnairesdugalop@gmail.com

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Entray10

Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par MIKADOR Jeu 18 Déc 2014 - 4:24

Je comprends parfaitement que la situation soit compliqué pour les entraineurs, mais il serait vain de penser quelle n'est compliqué que pour eux !

Certaines positions de ce groupe me laissent interrogatif :

- Comment ce groupe peut-il se dire représentatif de la majorité des entraineurs et ne pas avoir été élu majoritairement dans son collège aux élections de France Galop ? et à se titre critiquer les propres représentants de sa profession élus eux à la majorité.

- Comment ce groupe veut suppléer, voir exclure d'autres professionnels en se disant " plus compétant pour les représenter " ? ( Un entraineur-éleveur n'a pas la même problématique qu'un éleveur seul qui lui doit vendre sa production, tout comme un éleveur-entraineur n'a pas la même problématique qu'un entraineur seul, mais s'il faut créer d'autres collèges représentatif, cela passe à mon sens par la décision du CA de FG).

- Comment ce groupe peut-il à ce point ne pas respecter la démocratie et ses élus ?

La vrai bataille passe dans notre société avant tout par les urnes, un débat d'idées et des élections pour les faire passer. Entre les élections, c'est en passant pas ses élus que l'on fait avancer les problèmes qui ne vont pas.

La démocratie est une vrai valeur qui doit être respectée, ce n'est pas celui qui crie le plus fort qui a raison !
il faut aussi savoir respecter les autres.





MIKADOR

Messages : 226
Date d'inscription : 19/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Jeu 18 Déc 2014 - 6:14

L'Aep représentée par Mathieu Boutin est très largement arrivée en tête aux élections et François rohaut  bon dernier avec seulement 40 voix sur toute la France dont probablement la sienne.

La démocratie selon France Galop à été de désigner F.Rohaut comme représentant des entraîneurs. Excellent choix d'ailleurs: il vote avec zèle toutes les décisions de Bertrand Belinguier,n'informe pas les associations des problématiques et dans cette période des chevaux qu'il a eu positifs ont été déclarés contaminés par leurs boxes.

Il faut également savoir que le comité de France Galop est composé pour moitié de cooptés qui ne sont pas des élus, mais des "coopains" des premiers cooptés souvent peu impliques dans l'activité, que las recommandations sur la loi de la parité électorale ne sont pas suivies et illustrées par 0 femme au conseil d'administration sur 12 et très peu au comité (3 sur 60 mais chiffre à vérifier).

Meme avec un minimum de connaissances de droit institutionnel, il est très difficile de plaider pour la démocratie du fonctionnement de France galop.


Dernière édition par Anastasya le Jeu 18 Déc 2014 - 7:40, édité 1 fois

Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Jeu 18 Déc 2014 - 7:31

Voici la ventilation peu démocratique avec 50% d' associés cooptés de France Galop. Information donnée par son site:

COMITÉ
Président : M. Bertrand Bélinguier

Vice-Présidents : M. Loïc Malivet, Président du Conseil du Plat et M. Jean d'Indy, Président du Conseil de l’Obstacle.

Le Comité est composé de 50 membres : 25 membres socioprofessionnels et 25 membres associés.

CONSEIL D'ADMINISTRATION
FRANCE GALOP est administrée par un Conseil d'Administration de 12 membres du Comité désignés par l'ensemble du Comité pour un mandat de 4 ans renouvelable.


Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par MIKADOR Jeu 18 Déc 2014 - 7:56

Comme vous, je suis contre ce système de coopté ( espèce de Sénat intouchable ), cependant, il existe depuis très longtemps et a permis une stabilité des décisions dans le temps, il évite aussi un certain corporatisme et a permis de faire du système de courses en France ce qu'il est aujourd'hui, plutôt mieux qu’ailleurs en Europe. Il doit évoluer dans le temps, c'est certain .

Pour en revenir à l' AEP, même si je n'ai pas souvenir des dernières élections coté entraineurs, si l'AEP a gagné, il a des représentants à FG, sauf si ceux envoyés ont été reniés depuis ce qui est alors un problème interne à l' AEP et ne concerne qu'elle.

En tout état de cause, si je prends l'exemple des éleveurs ayant aussi plusieurs liste, les représentants élus défendent à peu près la même chose car ils ont la même problématique dans leur métier.

MIKADOR

Messages : 226
Date d'inscription : 19/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Jeu 18 Déc 2014 - 8:13

Les représentants AEP ont largement gagné leurs sièges électoraux de manière démocratique et aucun des présents en 2014 n'a été renié.
B.Bélinguier souhaite réduire leur possibilité de représentation (ils sont 4 sur 52 ...) peut-être parce qu'ils étudient les dossiers, dont ceux concernant l'aspect financier et qu'ils ont la capacité de relever des incohérences?

Au printemps, Mathieu Boutin (AEP) et Sandrine-Valérie Tarrou (Groupement Ile de France) ont fait état lors de la consultation sur les enjeux financiers et allocations des groupes Galop 2020, d'une erreur de 60 millions d'euros sur un tableau présenté par la direction financière de l'institution. Le directeur général et le directeur financier ont été forcés de l'admettre.
D'autres "perles" ont été relevées par la suite. Est-ce pour cela que l'on tente de les museler?

Ne serait-ce pas plus logique de régler les problèmes en interne plutôt que de radicaliser des personnes qui passeront pas d'autres canaux pour exprimer les "incohérences"?
Médiapart a déjà commencé à s'intéresser au dossier sous la plume de Guy de la Brosse et il n'est pas le seul média.
Le Galop sortira-t-il grandi par un scandale ou ne vaudrait-il pas mieux étudier les problèmes sereinement afin de trouver des solutions adaptées?

Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Invité Jeu 18 Déc 2014 - 15:07

Anastasya a écrit:
Ne serait-ce pas plus logique de régler les problèmes en interne plutôt que de radicaliser des personnes qui passeront pas d'autres canaux pour exprimer les "incohérences"?
Médiapart a déjà commencé à s'intéresser au dossier sous la plume de Guy de la Brosse et il n'est pas le seul média.
Le Galop sortira-t-il grandi par un scandale ou ne vaudrait-il pas mieux étudier les problèmes sereinement afin de trouver des solutions adaptées?

Je ne voulais pas le l'écrire "RADICALISER" c'est bien l'exemple type de vos propos.
De plus incohérence "Ne serait-ce pas plus logique de régler les problèmes en interne puisque vous avez choisi l'épreuve de force.....
en refusant le dialogue l'autre jour avec le Président...

Médiapart à présent vous ne faites pas preuve de discernement...

Vous êtes bien jeune cela peut expliquer votre comportement radical!!!!!!!
Avez vous été confronté dans votre vie à une radicalisation sans doute jamais car vous seriez plus mesurée....si vous aviez connu des périodes difficiles surtout dans cette filière...

Bon je perd mon temps avec vous juste une recommandation essayez d'être réaliste....


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Anastasya Jeu 18 Déc 2014 - 15:20

Ceux qui suscitent l'attention de Médiapart ne le doivent qu'à eux-mêmes.
Je vous joints quelques-uns de leurs écrits:

http://blogs.mediapart.fr/blog/andrev-gueguen/141213/le-piege-parieurs-des-courses-spectacles-du-pmu
http://blogs.mediapart.fr/blog/guy-de-la-brosse/031014/malaise-dans-le-monde-des-courses-la-veille-du-prix-de-l-arc-de-triomphe

D'autres médias, des vrais, pas des attachés de presse, réalisent actuellement des investigations sur de profonds dysfonctionnements au galop tels l'organisation de courses en enfreignant les lois élémentaires du droit du travail ou en présentant des budgets "atypiques".

Dommage que certains s'ancrent dans le déni et l'illégalité, plutôt que d'écouter les gens raisonnables.

Anastasya

Messages : 54
Date d'inscription : 06/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte au Président Belinguier - Page 2 Empty Re: Lettre ouverte au Président Belinguier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum