Au canter - Le monde des courses hippiques de plat et d'obstacle, de l
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Manette Xbox sans fil Pulse Red
Voir le deal
48.99 €

Alain de Royer Dupré

5 participants

Aller en bas

Alain de Royer Dupré Empty Alain de Royer Dupré

Message par jamufa Mer 13 Aoû 2014 - 15:57

J'ai toujours aimé ce Monsieur, et j'aime le lire

Extrait JDG:               le sujet: « LE "JOCKEY CLUB" SUR 2.100M RISQUE DE TUER LA SPÉCIFICITÉ DE L’ÉLEVAGE FRANÇAIS »

« Je ne veux pas critiquer pour critiquer. Car je me rends compte avec l’âge que la critique systématique n’est pas utile. Il est facile de
dire ; beaucoup plus difficile de faire. Néanmoins, je pense que c’est une erreur d’avoir démoli la filière sur 2.400m. »

Certains des gagnants du "Jockey Club" sur 2.100m démarrent très fort au haras. N’est-ce pas un argument en faveur de la nouvelle distance ?
Au contraire, le passage sur 2.100m représente un danger pour l’élevage. En sélectionnant des étalons sur leur vitesse, nous sacrons surtout des milers.
Et nous risquons à terme de perdre la spécificité de l’élevage français, qui est de produire des chevaux capables de tenir et d’accélérer. La sélection deviendra différente. Le programme pèse lourdement sur l’élevage. Veillons à ne pas rompre l’équilibre entre tenue et vitesse dans notre programme classique. Je crains que nous ne soyons en train de créer une race française de body builders.
Alors que les chevaux de distance classique sont plus longilignes, ont beaucoup de rayons, plus de balancier, des épaules plus inclinées.

Parmi les chevaux que vous avez entraînés, il en estun qui fait beaucoup parler de lui à l’élevage, c’est Siyouni. Comment était-il à l’époque où vous en aviez la charge ?
Siyouni était un très bon cheval de course. Mais quand un cheval est encore sur les pistes, il est très difficile de dire s’il sera ou non un bon reproducteur. Car, une fois étalon, un cheval marque plus ou moins ses produits. Or c’est quand un cheval signe le plus nettement ses produits que son influence est la plus claire. Sea the Stars et Siyouni sont différents mais ils signent tous les deux leurs produits.
Chez Siyouni, c’est incroyable : j’ai vu un de ses poulains récemment ; c’était le portrait de son père. Siyouni avait beaucoup de précocité et il la transmet à ses produits. C’est vraiment une belle histoire et je suis heureux pour les éleveurs qui l’ont utilisé, car ils devraient encore bien vendre cette année.

L’avez-vous revu ?
Oui et je suis souvent frappé de la transformation physique des chevaux que j’ai entraînés, lorsque je les revois au haras.
On dit qu’ils s’épaississent mais je trouve surtout qu’ils grandissent lorsque leur carrière est terminée. Cela confirmerait le fait que les chevaux grandissent moins lorsqu’ils travaillent beaucoup. On le voit d’ailleurs aussi dans le sport humain.

C’était un vrai 2ans, or vous n’êtes pas catalogué comme un entraîneur de 2ans…
Si je n’ai pas la réputation d’être un entraîneur de 2ans, c’est surtout parce qu’un entraîneur doit s’adapter aux chevaux qu’il reçoit. Or l’élevage Aga Khan n’est pas prioritairement axé sur l’hyperprécocité.
Nous avons débuté Siyouni très tôt parce qu’il en était capable. Et c’est ce que je fais quand l’occasion se présente. Car lorsqu’un cheval est capable de disputer les meilleures épreuves dès son année de 2ans, je n’hésite pas.
Je l’ai fait notamment avec Zarkava et Rosanara, qui sont passées d’un maiden à un Gr1 entre l’été et le mois d’octobre de leurs 2ans. J’ai aussi eu de bons 2ans précoces à l’époque où j’entraînais Chargé d’Affaires et d’autres "Kendor" pour la marquise de Moratalla. Pour moi, le critère, c’est : on court à 2ans si cela n’entame pas le capital du cheval à 3ans. Les chevaux que l’on a courus ou trop courus contre nature ont souvent des carrières moins intéressantes à 3ans.

Alors disons que la précocité n’est pas une priorité chez vous ?
Cela ne m’empêche pas de reconnaître que le cycle d’exploitation s’est globalement raccourci. Cela est lié, je pense, à des enjeux économiques, car les propriétaires veulent un retour sur investissement plus rapide, ce qui se comprend.
Mais j’insiste sur ce point : quand ça ne va pas avec un cheval, on gagne à faire preuve de patience. C’est de la biomécanique : il faut que les différents éléments qui constituent le cheval fonctionnent bien ensemble. Si vous hâtez les choses, si vous cherchez à accélérer alors que tout n’est pas en place, vous n’allez rien arranger. J’ai entraîné plusieurs chevaux qui n’étaient pas en mesure de gagner à 2ans mais
qui ont remporté un Gr1 à 3ans. Je pense par exemple à Montmartre.

À défaut de les courir dès le mois de mars de leurs 2ans, est-ce intéressant de travailler les chevaux assez tôt ?
J’ai rencontré Willie Browne, qui est un des meilleurs préparateurs de 2ans en Europe, en entraînant des chevaux qui avaient été préentraînés chez lui. J’ai été impressionné par la façon dont les chevaux étaient avancés. Il les travaille tôt dans leur année de 2ans, et sur une piste ferme, qui sollicite moins les articulations que le sable. Même si je ne suis pas vétérinaire, je pense que cette façon de travailler permet de
durcir les cartilages, et que l’on rencontre ainsi moins de problèmes osseux durant la carrière du cheval. C’est ce que j’ai connu pendant les neuf ans où j’ai travaillé au haras du Mesnil, auquel je dois beaucoup. Nous débourrions les yearlings très tôt, avant les ventes de Deauville.
Les yearlings de l’élevage Aga Khan sont débourrés au haras mais ils arrivent ensuite très vite à Aiglemont. Je crois que le préentraînement ne
doit pas être trop long pour les mâles, qui ne doivent pas prendre trop de caractère.

De manière générale, vous travaillez plutôt avec des éleveurs-propriétaires ?
C’est un plaisir de travailler avec des propriétaires-éleveurs car ils veulent souvent tirer le meilleur de leur cheval, tout en faisant preuve de patience et en raisonnant à long terme.
Travailler avec plaisir, c’est très important. Je le ressens aussi avec le personnel de mon écurie, que j’apprécie beaucoup et auquel je suis très attaché.

jamufa

Messages : 298
Date d'inscription : 20/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alain de Royer Dupré Empty Re: Alain de Royer Dupré

Message par rtu Jeu 14 Aoû 2014 - 10:22

Amen  Smile 

Merci d'avoir posté l'interview, c'est très intéressant. Il a déjà exprimé de nombreuses fois son point de vue sur le Jockey-Club (que je partage totalement). En tant qu'entraîneur de chevaux de distances classique et pas classique travaillant avec un éleveur, ses paroles méritent toute la crédibilité du monde. Dommage que France Galop ne veuille écouter ni lui ni ses confrères...
rtu
rtu

Messages : 132
Date d'inscription : 22/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alain de Royer Dupré Empty Re: Alain de Royer Dupré

Message par MIKADOR Jeu 14 Aoû 2014 - 11:35

Je suis assez d'accord avec Mr de Royer Dupre et surtout fan de la façon de voir l'élevage et les courses de la part de l' Aga Khan.
Par contre dire que France-Galop n'écoute personne est faux. Si le Jockey club est passé sur 2100 m, ce n'est pas " une idée lumineuse de Mr Rothschild qui ne doit pas avoir beaucoup d'opinion aussi technique que cela dans le monde des courses, mais qui était certainement intéressé pour " laissé une trace..." L'idée de ce changement lui a été suggéré par Mr Fabre en personne.

MIKADOR

Messages : 226
Date d'inscription : 19/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alain de Royer Dupré Empty Re: Alain de Royer Dupré

Message par frontside Jeu 14 Aoû 2014 - 12:48

Un homme de cheval à n'en pas douter .
Il ne met pas d'un coté l’élevage et d'un autre les courses mais imbrique bel et bien les 2 pour que tout soit optimisé en termes de résultats pour les chevaux et les gens qui lui font confiance .
Un grand nombre de personnes devraient s'en inspirer, même s'il est vrai qu'au 21e siècle de telles choses ne devraient même pas être précisées ......
frontside
frontside

Messages : 942
Date d'inscription : 12/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alain de Royer Dupré Empty Re: Alain de Royer Dupré

Message par DylanThomas Jeu 14 Aoû 2014 - 14:45

Je pense que si on faisait le bilan (à la fois au haras mais aussi concernant la suite de leurs carrières de course) des vainqueurs de Jockey Club sur 2100m et du Grand Prix de Paris sur 2400, on s'apercevrait qu'à part peut-être quelques arbres cachant (mal) la forêt comme Rail Link il n'y a pas de quoi s’enorgueillir tant que ça ni de l'une ni de l'autre de nos deux classiques...

En théorie, la distance de 2100 mètres devrait offrir des chances à peu près équivalentes aux "classiques" raccourcis et aux milers rallongés. En théorie... Sauf que dans les faits, on voit bien que ce n'est pas le cas, les seconds étant davantage à la fête que les premiers, et ce n'est sans doute pas un hasard s'il est rarissime de voir le vainqueur du Jockey Club s'élancer dans le GP de Paris, tandis qu'à l'inverse le lauréat de la Poule est presque systématiquement de la partie (et souvent loin d'être hors du coup) dans le JC. On remarquera d'ailleurs qu'à l'inverse de ce qu'on peut trouver dans les autres pays majeurs des courses que sont le Royaume-Uni ou les Etats-Unis, le trio Poule-JC-GP Paris n'est jamais désigné sous le titre de "triple couronne", comme si chacun avait déjà intégré depuis longtemps que le mythique triplé n'avait aucune chance d'être autre chose qu'un mirage...

Pour ma part, j'aimerais bien le programme suivant:
- Poule inchangée
- JC à sa date actuelle mais de retour sur 2400 mètres (quitte à concurrencer le Derby, un peu d'ambition que diable, il ne faut pas avoir peur des anglais)
- Prix Niel dans ses conditions actuelles, mais avancé à la mi-juillet pour en faire une consolante du JC
- GP de Paris sur 2800 mètres déplacé au mois de septembre à la place actuelle du Niel (le jour du Vermeille), histoire de correspondre au calendrier du Saint-Léger mais aussi de préserver l'unicité en distance du Chaudenay
-Prix Foy (qui en l'état actuel fait souvent un peu pitié en nombre de partants) ouvert aux mâles de 3 ans, tous n'étant pas susceptibles d'être rallongés

Ou alors, autre possibilité, on ventile davantage le calendrier avec Poule à sa date actuelle, Jockey Club mi-juillet et GP de Paris début septembre, ce qui laisserait davantage de temps entre la Poule et le JC pour que les poulains puissent gagner en endurance. Resterait dans ce cas un double problème épineux: 1/ que fait-on de l'actuelle réunion du JC à Chantilly début juin, et 2/ où case-t-on le Niel?...

Dans tous les cas, des ajustements finalement assez minimes (en tout cas rien d'insurmontable) pourraient à coup sûr rendre le programme plus cohérent... Et en plus rendre plus plausible la perspective d'une triple couronne dont à coup sûr les médias pourraient nous rebattre les oreilles pendant une bonne partie de l'année.

DylanThomas

Messages : 754
Date d'inscription : 16/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alain de Royer Dupré Empty Re: Alain de Royer Dupré

Message par MIKADOR Ven 15 Aoû 2014 - 17:35

Si l'on poursuit le débat sur la distance du JC dans ce sujet, moi je vois les choses plus organisées :
- La poule d'essai : environ 10 avril sur 1600 m Longchamp
- Rétablir le Lupin  : vers le 15 mai sur 2100 m à déterminer,  pourquoi pas St Cloud
- Le JC : vers le 20 juin sur 2400 m Chantilly
- Le "GP Paris-Deauville" : Pourquoi pas 10 aout à Deauville sur 2800 m

Le tout avec des allocations de même type ce qui aurait l'avantage d'augmenter la distance dans la saison, et de confronter les meilleurs selon leur choix avec possibilité pour un crack de réaliser une "quadruple couronne" quasi impossible cependant.
Varier le terrain de jeu et renvoyer la confrontation avec les 4 ans à l'automne.

Mais ceci est une autre solution...

MIKADOR

Messages : 226
Date d'inscription : 19/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alain de Royer Dupré Empty Re: Alain de Royer Dupré

Message par DylanThomas Ven 15 Aoû 2014 - 18:25

C'est aussi une solution, sachant que de toute façon le problème de la quadruple couronne ne se poserait pas tout de suite, vu que le Lupin ainsi ressuscité (j'ai failli dire "ressorti de son chapeau" rabbit ) ne se verrait à coup sûr pas accorder le label Groupe I dès la première année...

DylanThomas

Messages : 754
Date d'inscription : 16/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alain de Royer Dupré Empty Re: Alain de Royer Dupré

Message par rtu Jeu 21 Aoû 2014 - 12:57

Je poste ici parce qu'on avait déjà abordé la question : notre cher président Bélinguier s'est exprimé le programme classique et le Jockey-Club.



L'idée semble pas trop mauvaise, à voir ce qu'il compte faire concrètement.
rtu
rtu

Messages : 132
Date d'inscription : 22/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alain de Royer Dupré Empty Re: Alain de Royer Dupré

Message par DylanThomas Jeu 21 Aoû 2014 - 15:08

Près de 8 minutes pour expliquer que les courses de sélection ne sont pas importantes en elles-mêmes mais dans l'optique de l'élevage, et qu'il faut donc que les changements du programme soient en lien avec des réflexions sur le long et même le très long terme (je ne voudrais pas trop m'avancer mais je crois que les membres du Syndicat des Eleveurs devant qui il s'exprimait étaient pour la plupart déjà au courant et parfaitement conscients de ça Razz )... En gros, tout ça pour dire (mais de façon diplomatique et polie pour ses prédécesseurs) ce que beaucoup de gens répètent depuis des lustres, à savoir qu'on aurait plutôt dû faire comme les anglais et ne rien changer depuis le départ. Bon, sur le fond c'est très bien, mais dans les faits je crains qu'un discours comme celui-là ne soit surtout annonciateur d'immobilisme: il faut vraiment bien réfléchir et s'en tenir à ce qui sera décidé, oui, d'accord, mais décidé quand, comment, en concertation avec qui, et surtout dans quelle direction?...

En attendant de voir du concret, je ne suis visiblement pas le seul à être sceptique, il y a des signes qui ne trompent pas: vous avez remarqué, en 8 minutes sur le ring des ventes pas une seule voix ne s'est élevée pour enchérir! pirat

DylanThomas

Messages : 754
Date d'inscription : 16/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alain de Royer Dupré Empty Re: Alain de Royer Dupré

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum